Atanga Nji fait le bilan du séjour du PM dans le Nord-Ouest

Atanga Nji, Ministre de l'Administration territoriale

Le Ministre Atanga Nji, de l’administration du territoire était avec le Premier ministre Dion Nguté lors de son séjour de travail dans le Nord-Ouest. Il nous livre les grandes lignes de la visite. A son retour, le ministre de l’administration territoriale, Paul Atanga Nji était l’invité de Dimanche midi à la CRTV, la télévision nationale du Cameroun. Il se dit optimiste et satisfait de ce qui s’est passé dans cette région : « Je crois que globalement les populations de cette région ont favorablement accueilli la visite du Premier ministre, chef du Gouvernement, Docteur Joseph Dion Nguté. Le Premier ministre a pris la précaution de dire qu’il est venu sur les très hautes instructions du chef de l’Etat pour poursuivre le travail laissé par son prédécesseur
».

Il ajoute : « C’est-à-dire continuer à dialoguer, à écouter et à transmettre les doléances des populations au chef de l’Etat qui en dernier ressort, décide de ce qu’on peut apporter comme solution par rapport aux doléances des populations ». A propos de ceux qui pensent que le chef de l’Etat recule avec cette nouvelle offre du dialogue, ou même qu’il varie sur ses positions, le Ministre répond que : « le chef de l’Etat est constant et le chef de l’Etat est républicain. Donc le chef de l’Etat lui-même a dit dès 1983 qu’on n’a pas besoin de prendre le chemin du maquis pour s’exprimer. Le Cameroun est un pays démocratique, c’est un pays de libertés. Et où il n’y a pas de sujet tabou ». Pour Paul Atanga Nji, le message que le Premier ministre apporte aux populations de la Région du Nord-Ouest est clair.

A propos du message du chef de l’Etat

Le Premier ministre Dion Nguté parle au nom du chef de l’Etat. Tout le monde retient la formule « Le chef de l’Etat m’a chargé de venir vous dire qu’on peut discuter de tout, mais on ne parlera pas de la forme de l’Etat, on ne parlera pas de la sécession
», a paraphrasé le ministre au micro de Vincent de Paul Atangana de la CRTV. Le ministre justifie le Veto du Paul Biya sur la forme de l’Etat et la partition du Cameroun en ces termes: « le Président de la République prête serment pour défendre la Constitution, l’Etat et l’intégrité territoriale. Donc, le Premier ministre a été très clair. Voici le message : on discutera de tout. Mais pour qu’il y ait ce dialogue, il faut que le calme revienne. Il faut que les enfants retournent à l’école, que les activités reprennent. Et qu’il n’y ait plus de villes mortes. Là, les gens peuvent se déplacer facilement pour venir à cette offre de dialogue du chef de l’Etat ».

En ce qui concerne la rencontre que le Premier ministre a eue avec l’élite locale, l’élite politique, traditionnelle, religieuse ou économique ce que pensent le Ministre Atanga Nji est que : « Le Premier ministre a été très ouvert. Il a discuté avec tout le monde. Les autorités religieuses, les chefs traditionnels, les conducteurs de moto-taxis, les syndicats des enseignants, les étudiants, les associations, les ONG. Il a discuté avec tout le monde. Je crois qu’à la fin de ces discussions, il fera son compte rendu au chef de l’Etat qui saura en tenir compte ».

Dion Nguté au Camp DDR

A la question « What next ? », la suite c’est quoi, du journaliste, le Ministre de l’Administration territoriale remet le destin du Cameroun entre les mains du Président. Il dit qu’« on vit de l’espoir. Donc, tout le monde espère. Vous savez, le Président Biya a toujours dit que nous devons préserver les acquis de la Nation. En commençant par la paix, la stabilité. Parce que quand il n’y a pas de paix, il n’y a pas de stabilité. Il n’y a aucune entreprise possible. Ce qui permet à tout le monde de vaquer à ses occupations ».

Les ex-combattants sécessionnistes ont chanté l’Hymne national du Cameroun devant le Premier ministre et devant le drapeau national auquel ils ont fait allégeance. Selon le Ministre Atanga Nji, les ex-combattants ont dit au Premier ministre : « Nous avons été induits en erreur par les ennemis de la Nation, personne ne pourra nous tromper deux fois ». Et au ministre Atanga Nji de conclure que : « Je crois que le sens de la visite du Premier ministre au sein du DDR a permis au monde entier de constater que le chef de l’Etat fait ce qu’il dit. Et dit ce qu’il fait. Il avait dit que ceux qui déposent les armes n’iront pas en prison. Et aujourd’hui, on a constaté effectivement que ceux qui ont déposé las armes ne sont pas en prison. Ils sont bien encadrés au sein de ce centre. Et c’est un centre de réinsertion qui leur permet d’avoir un avenir radieux. ».

Please follow and like us:
error20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 171 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *