Visa touriste Cameroun plus facile à l'issu du conseil national du tourisme

En prenant en compte les potentialités du Cameroun, le plus d’un million de visiteurs par an qui est atteint depuis quelques années reste en deçà des possibilités du pays, c’est ce que le gouvernement semble vouloir rectifier en instruisant l’obtention beaucoup plus facile du visa touriste camerounais.

Le Premier ministre Dion Nguté a tenu le 20ème Conseil National du Tourisme (CNT) à l’immeuble Étoile à Yaoundé le mardi, 28 mai 2019, avec pour thème : « Incidence des mesures de facilitations sur le développement du secteur du tourisme : étude comparative avec emphase sur le régime des visas et la fiscalité ». Il était temps pour le gouvernement et ses partenaires privés de booster ce secteur stratégique du développement du Cameroun. Dion Nguté, le chef du Gouvernement, a prescrit à son équipe d’aller à la facilitation de l’obtention du visa touriste afin de rendre la destination Cameroun beaucoup plus accessible.

Du renouveau  dans le visa touriste Cameroun

En effet, quoique le chiffre d’un million de visiteurs par an soit dépassé depuis plusieurs années au Cameroun, le gouvernement a semblé ne pas en tenir compte dans ses politiques de vente de la destination du pays des plages très courues de Limbé et de Kribi, des îles de Campo et de Djebalè, des sites du mont Mandara et des plaines des Grass Fields, de la faune diversifiée des Régions de l’Est, du Nord ou de l’Extrême-Nord, etc. Il nous semble n’avoir non plus celles de la promotion de l’image du Cameroun. On le sait, de nombreux rapports depuis quelques années parlent de la difficulté qu’il y a à obtenir le Visa du Cameroun et la fiscalité qui décourage les potentiels visiteurs et les hommes et femmes d’affaires.

Des pesanteurs qui tirent l’activité vers le bas. A la sortie de ce Conseil, Bello Bouba Maigari, le ministre du tourisme a déclaré que « le Premier ministre, chef du gouvernement, Président du conseil, a dit que cette fois-ci on doit faire le pas. Les départements ministériels et les différentes agences ainsi que le secteur privé doivent travailler de concert pour proposer des réformes nécessaires pour aller vers ces facilités. ». Le secteur touristique est l’un des secteurs stratégique d’un Etat. Par conséquent le Premier ministre dans son appel d’une réflexion à même de booster ce secteur et de vendre la destination Cameroun pense qu’il est temps de cesser de marquer des pas surplace et de faire partie des pays qui comptent dans le secteur. Selon lui, les administrations concernées doivent faire bouger des lignes.

Le patronat satisfait

Au sortir de ce Conseil, Protais Ayangma, Président du Regroupement patronal du Cameroun dit avoir « beaucoup apprécié sa réactivité [Dion Nguté, NDLA] … il a pris des décisions immédiates. Ça inaugure donc des lendemains meilleurs ». Mais l’on sait qu’au Cameroun ce n’est ni des lois, ni des codes et des résolutions des conseils qui font problème, mais le suivi des résolutions dont les manquements donnent l’impression au citoyen et au monde entier que rien de concret ne se fait au pays des Camerounais. Il faut que ces hautes décisions soient menées à termes pour que le tourisme au Cameroun, plus qu’un loisir, devienne une vraie industrie génératrice de revenus.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
fb-share-icon20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 212 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *