Toni Conceiçao, l'entraîneur des Lions Indomptables du Cameroun

Toni Conceiçao est le nouvel entraîneur des Lions Indomptables du Cameroun. Ce pays qui n’est pas encore sorti de l’auberge espagnole. Au Cameroun, on prend les mêmes et on recommence. Autour du nouvel entraîneur des Lions Indomptables, ceux qui, à une époque, nous ont servi Paul Le Guen, leur ami. Ce dernier avait un salaire faramineux. Ce dernier avait un salaire faramineux. Cette fois-ci encore, le pays de Roger Milla vient de manquer une belle occasion de regagner sa souveraineté auprès de sa discipline sportive majeure qu’est le Football. Après le satisfecit de l’arrivée des entraîneurs noirs, Clarence Seedorf et son adjoint, avant la désillusion égyptienne, voici la reculade. Antonio Conceiçao Da Silva Oliveira dit « Toni » est le nouveau Coach des Lions indomptables du Cameroun. Âgé de 57 ans, il succède au Néerlandais Clarence Seedorf, limogé après la débâcle des Lions Indomptables à la Coupe d’Afrique des Nations 2019 en Egypte.

Après avoir chassé Clarence Seedorf, le Cameroun recrute le Portugais Antonio Conceiçao. Habitué à mettre à la lumière des entraîneurs inconnus, les dirigeants du football Camerounais ont décidé une fois encore de donner une carrière internationale à un « No-Name ». Toni est un inconnu dans le milieu du foot international. C’est sa première équipe nationale qu’il va diriger comme on en a connu avec le Belge Hugo Broos et d’autres. Cela aussi commence à faire jaser les Camerounais qui ont marre de voir les étrangers à la tête de leur équipe nationale. Certains parlent même déjà du respect de la clause résolutoire. Celle qui oblige l’entraîneur des Lions Indomptables à résider au Cameroun. On sait que leurs entraîneurs étrangers n’ont jamais, pour la très grande majorité, résidés au pays.

Toni Conceiçao serait un bleu

Si le CV du nouvel entraîneur peut sembler long, il faut aussi avouer qu’il ne fait pas de lui un grand parmi les grands entraîneurs de niveau mondial. Et ceci inquiète les fans et citoyens du Cameroun qui craignent que ce nouvel entraîneur ne puisse être à la hauteur des enjeux. Surtout de la prochain CAN. Celle que va justement recevoir le pays de Samuel Eto’o et de Mbappè Leppe. Tonyè Mbock, en donnant le nom « Lions Indomptables » présageait sûrement un avenir meilleur à cette équipe nationale. Mouelle Kombi balaie-t-il les effets pervers des cercles autours de l’équipe nationale ? Certains analystes le pensent en parlant d’un grand balayage qui se met en place. Cependant l’inquiétude vient de la poubelle. Après avoir balayé, si les ordures sont remises en jeu, que peut-on bien attendre de ce nouveau staff alors qu’on y a vu les anciens qui ont donné des cauchemars au Camerounais.

On se rappelle encore de ceux qui sont venus avec Paul Le Guen et qui ont fait signer à celui qui venait d’être éjecté du banc du PSG un contrat juteux. Un contrat digne des grandes nations de football et même industrielles, au détriment du contribuable Camerounais. Un fiasco nous attendait pourtant à la coupe du monde. Après la défaite face au Danemark et l’élimination des Lions (2-1), Roger Milla sur RMC tenait ces propos : « On ne peut pas gagner lorsqu’il y a des problèmes d’indiscipline. Que ce soit au niveau des joueurs ou du staff, il y a de l’indiscipline. Paul Le Guen n’a voulu en faire qu’à sa tête … C’est tout le Cameroun qui en veut à Paul Le Guen. Il ne doit plus entraîner dans un seul pays. ». Et à ce jour ce bluffeur a disparu des stades.

Mouelle Kombi en répondra

Toni Conceiçao a une mission difficile mais pas impossible. La pression viendra du fait que c’est le Cameroun qui accueille l’Afrique en 2021. Après la désillusion de 1972, le climat social instable dans le pays, la montée des humeurs négatives, les Camerounais lui pardonneront-ils une mauvaise CAN 2021 ? Pour le savoir, l’on devrait regarder du côté du prochain match des Lions à Rades en Tunisie. Ce sera le 12 octobre 2019. Le Ministre Mouelle Kombi n’est-il pas en train de jouer avec le destin de milliers de Citoyens ? Une chose est sûre, il sera comptable de ce qui pourrait arriver lors de cette compétition. En bien ou en mal. Si le Cameroun reprend la main, et de très belle manière, il sera celui qui aura vu juste là où beaucoup auront graissé des dents. Omam Biyick et Jacques Songo’o ses adjoints respectifs devraient faire mieux que les années précédentes et démontrer leur professionnalisme et leur majorité au Camerounais. Beaucoup plus que par le passé.

Please follow and like us:
error20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 180 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *