Délégué du Gouvernement

Monsieur le Délégué du Gouvernement, c’est fini dès l’année prochaine. Avec la nouvelle Loi sur les collectivités locales décentralisées qui sera en cours de validation à l’Hémicycle de Ngoa-Ekelle ce 13 décembre, le Cameroun entrera dans un cycle historique de sa vie politique, toute la promesse de Paul Biya pour ce nouveau septennat. Celui des grandes opportunités, ajoutée à l’acharnement des Camerounais de contribuer à changer en bien et en meilleur leur cher et beau pays. Le Grand Dialogue National (GDN) porte ses fruits.

Les informations qui sont parvenues à notre rédaction indiquent que l’une des grandes orientations du Grand Dialogue National initié par lui va bientôt être implémentée dans la loi révisée sur la décentralisation. Du 30 septembre au 4 octobre 2019, les Camerounais ont parlé avec des Camerounais. C’était dans le cadre d’une grande et vaste concertation qui avait pour but de baisser des tensions dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays. Le poste de Délégué du Gouvernement a été l’une des pommes de la discorde entre les différents contributeurs. Il en est ressortit que pour la majorité des citoyens, une personnalité nommée au-dessus des maires qui eux sont élus, est une forme de contrôle que le pouvoir a sur les élus de la nation. Le Gouvernement semble avoir entendu le vœu des populations de voir disparaître cet état de chose dans la république. Lors de la session extraordinaire convoquée par le Président de la république pour ce 13 décembre 2019, ce poste serait peut-être supprimé dans l’ensemble du territoire national.

Maire sans le délégué

Lors de la session extraordinaire du parlement, ce sera le tour de la « loi sur les collectivités locales décentralisées » d’être présentée. Selon une source, « ladite loi va donner une plus grande liberté d’action pour les maires et les élus locaux. En termes d’innovation, le poste de « délégué du gouvernement » sera supprimé ; ce qui signifie qu’il y aura désormais des maires élus démocratiquement dans 100 % des villes du pays ! Une grande première dans le pays ! Ces maires bénéficieront d’un transfert de compétences en ce sens qu’ils s’occuperont par exemple des ressources humaines dans les écoles, les dispensaires, etc. ».

Dans une ville telle que Yaoundé, il y aura un maire pour chacune des sept communes que compte la ville. Ces 7 maires de communes, avec une partie de leurs conseillers municipaux, vont élire le maire de Yaoundé. Dans la même Loi, l’on note des efforts pour une meilleure redistribution des richesses (15 % des recettes de l’État seront consacrés à la décentralisation). Pour ce qui est du statut spécial des régions anglophones, cette loi permet de tenir compte des spécificités du NOSO (spécificité linguistique, héritage historique, et spécificités du système éducationnel et judiciaire). Cette loi permettra, par exemple, une meilleure intégration de la « Common Law » dans les juridictions locales et à la cour suprême. Et comme  autre innovation, la Création d’un poste de « Médiateur régional » qui n’aura pas de pouvoir direct (contrairement aux juges), mais qui permettra aux citoyens de résoudre certains conflits de manière rapide et pacifique. Voici en quelque sorte les informations que nous avions à donner à nos lecteurs. Les discussions au parlement du Cameroun, en session extraordinaire, auront lieu ce 13 décembre 2019.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
fb-share-icon20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 212 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *