Coronavirus : le COVID-19 change les habitudes des humains sur terre

COVID-19 la Menace

Le COVID-19 a gagné le monde entier, l’OMS a fini par prononcer le nom tant évité de pandémie et on voit de plus en plus des pays fermer leurs frontières pour limiter la propension du virus. Le Cameroun compte au 22 mars , selon son Ministre de la santé Manaouda Malachie, deux cas guéris de COVID-19 sur 40 cas confirmés.

Ces deux cas étant les premiers détectés et mis en quarantaine. De autres cas de COVID-19, nous sommes à plus de 15 cas en 3 jours après. Le nombre grimpe chaque jour. Le Gouvernement camerounais a pris des mesures strictes pour stopper la pénétration du virus sur son sol, changeant du même coup les habitudes des citoyens.

Dans une communication sur le cas de la France, le président Macron a annoncé le 16 mars dernier la fermeture de toutes les frontières de son pays le 17 mars à 12 heures et a parlé de « guerre sanitaire ». En fait, on parle ici de confinement avec des règles bien précises et des sanctions telles que 135 Euros d’amande en cas de non-respect. Une somme qui avait été arrêtée à 35 euros avant d’être haussée à 135 Euros face à l’incivisme continuel des français. Une attestation pour chaque déplacement est actuellement requise. 100.000 policiers et gendarmes mobilisés pour contrôler : un confinement inédit pour tenter d’enrayer l’épidémie de coronavirus qui a déjà fait plus de 450 morts et contaminé plus de 10 500 personnes. A

Politique sanitaire maîtrisée contre le COVID-19 ?

ux Etats-Unis, Donald Trump a reconnu pour la première fois que le virus Covid-19 n’était pas « sous contrôle », se mettant ainsi au diapason des gouverneurs, qui ont largement devancé la Maison Blanche dans leur mobilisation. Il a détaillé un arsenal de mesures visant à réduire drastiquement les contacts entre les personnes. Dans une récente communication, Trump se dit être un « Président en guerre ». Au Cameroun, le COVID-19 commence à peine de faire les choux gras des médias. D’ailleurs des habitudes des camerounais ne semblent pas avoir beaucoup changé malgré la menace de cette maladie. On parle de 5 cas parmi lesquels le ministre de la santé informe deux des 5 complètement guéris, mais en observation. Certaines langues parlent de la sous-estimation des malades par le Gouvernement pour ne pas ébranler la population.

Dans un tweet du 17 mars, le Dr. Manaouda Malachie, Ministre de la santé au Cameroun a informé par ces mots : «Je voudrais malheureusement annoncer l’enregistrement de 5 cas supplémentaires à Yaoundé au Cameroun, portant ainsi à 10 malades dans notre pays. ». Les citoyens camerounais avaient commencé à se poser des questions. A savoir comment jusqu’ici le Gouvernement du Cameroun n’avait pas encore interdit l’arrivée des compagnies étrangères sur son sol, du moins celles provenant des cieux les plus infectés de ce monde. Italie, France, Chine, Etats-Unis, pour ne pas dire Europe, Amériques, Asie, Australie, lorsqu’on sait que l’Europe a fermé l’espace Schengen depuis ce 17 mars à 12 heures 00. La France est entrée dans un confinement avec amande contre tous ceux qui vont aller contre les mesures édictées par le gouvernement pour aller contre la propagation du virus. Mais heureusement, la volonté du peuple a été entendue. D’ailleurs l’on peut noter que le Cameroun semble s’être réveillé depuis e 5ème cas.

Des mesures Dion Ngute

Selon ses deux tweets de ce 17 mars, le Dr. Malachie a informé avoir consulté « les différents Ordres professionnels et autres associations savantes, sur la question de la lutte contre le coronavirus, pour solliciter leur implication effective dans la gestion de cette pandémie […] pour leurs contributions qui ont été soumises instamment au Gouvernement ». Le Premier ministre Dion Nguté, après avoir à son tour consulté les savants, les sachants et stratèges camerounais, a convoqué une session d’urgence des ministres. A la sortie de cette réunion de crise, des mesures fortes, telles que de nombreux citoyens l’avaient suggéré ont été prises. Les frontières aériennes, terrestres et maritimes du Cameroun sont fermées depuis ce 18 mars. Les écoles, universités, grandes écoles privées et établissement de formation professionnelle sont fermées, les débits de boisson ferment dès 16 heures, pas de regroupement de plus de 50 personnes sur tout le territoire du Cameroun. Conséquence direct, à l’exception des cargos, aucun avion commercial n’a plus foulé le sol camerounais depuis le 18 mars.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon0
fb-share-icon20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 212 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *