Pandémie du COVID-19 : les Etats se positionnent pour l’après coronavirus

Pandemie coronavirus-19

La pandémie fait vaciller le monde disent certains tandis que pour d’autres, il fait une bonne mise à jour du logiciel terre. 42 000 morts aux Etats-Unis, plus de 85 000 morts en Europe, moins de 1000 en Afrique pour plus de 152 000 morts dans le monde en trois mois. Les chiffres ne doivent pas altérer votre sens de l’analyse. La bonne information dans cette pandémie donnera le pouvoir aux Etats bien renseignés. Les chaînes internationales ne sont pas dignes de confiance. A 95%, les chiffres affichés sur les chaînes internationales occidentales ne sont pas vrais. Julian Assange, le créateur de Wikileaks (We open governments = Nous rendons les Gouvernements transparents) a démontré qu’on ne nous dit pas tout.

C’est lors des pandémies comme celle du COVID-19 que ces chaînes qui inondent nos bouquets et transforment certains de nos cerveaux en récepteurs passifs sont de véritables armes de destructions massives entre les mains de leur promoteur. Les Occidentaux anticipent déjà sur la période après la pandémie. Les conséquences du COVID-19 seront désastreuses chez eux. La peur de perdre les manettes de l’économie mondiale face à une Chine boulimique et vorace les hante. Ceci explique l’attaque tous azimuts avec pour finalité de combler des pertes subies par le Coronavirus-19. Les arguments : « Virus chinois » de Trump ou « virus échappé du laboratoire chinois de Wuhan » de Emmanuel Macron, ou encore « la Chine a minimisé l’épidémie en cachant les vrais chiffres au début de la pandémie », ne sont pas des mots vides de sens. Ce sont des conditionnements de l’opinion internationale en vue des indemnisations à réclamer prochainement à la Chine après la pandémie au COVID-19.

La pandémie est-elle un « fake » ?

Selon l’OMS : « Jusqu’à 650 000 décès seraient associés chaque année aux affections respiratoires dues à la grippe saisonnière, selon de nouvelles estimations publiées par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis d’Amérique (CDC), l’Organisation mondiale de la Santé et leurs partenaires de l’action sanitaire mondiale ». Si la grippe tue autant, comment ne pas penser que les morts actuels du coronavirus-19 sont ceux de la grippe saisonnière ? Sur les capacités africaines, le Dr. Yao, un des responsables de l’OMS Afrique déclare sur RT France (La Grande Interview) que tout le continent noir ne dispose que de 5000 lits. Un pays comme le Mali ne possédant qu’un seul appareil d’assistance respiratoire pour toute sa population. Et de conclure que seule l’Afrique du Sud a quelques moyens contre cette Pandémie.

Si cela est vrai, l’on se demande ce qu’étaient les 60 ans de coopération de l’Afrique avec les autres continent du monde, les accolades de ses dirigeants avec ceux des « pays amis et frères », les « aides au développement » à grand renfort de pub ? Mais le coronavirus peine à remplir les craintes du Directeur de l’OMS et les attentes de Bill et Melinda Gates en Afrique. En attendant que cela arrive, si cela pourrait y être un jour, la ville de Mulhouse se meurt. Il n’y a plus de masque, il n’y a plus d’assistance respiratoire, plus d’intrants, plus de médicaments. Tout doit être commandé en Chine, parfois à crédit … Mulhouse c’est en France. Et c’est l’une des villes les plus touchées par le Coronavirus en France et dans le monde. La pandémie démontre à suffisance que le développement de la France s’arrête à Paris et ses banlieues.

Les occidentaux contre la chine

L’Occident aimerait bien soutirer à la Chine tout ce qu’elle a gagné dans cette crise, de ramener son avantage à rien ou du moins à ce qu’il était avant la pandémie. Mais surtout de ne pas payer tout ce qu’elle leur a livré pour juguler la crise sanitaire dans leur pays respectif. Tout indique que le manufacturier du monde, qu’est incontestablement aujourd’hui l’empire du milieu, a les seules industries du monde industrialisés qui tournent encore en plein régime. La récession de 6% de l’économie chinoise annoncée ne tient en rien de concret, juste des projections du FMI. Ses milliardaires gagnent beaucoup d’argent au moment où Forbes vient d’écarter 18% de milliardaires européens de son classement. Selon Forbes, tous les milliardaires occidentaux ont vu la moitié de leur richesse disparaître depuis le début de la pandémie.

La phase 2 de la nouvelle guerre mondiale est en train d’être déclenchée par Trump qui aimerait bien faire plaisir à son électorat qui est anti chinois dans sa majorité. En fait le président américain cherche à éviter des débats sur sa gestion calamiteuse de la pandémie. Après l’OMS qu’il a qualifiée d’incompétente et à qui il a supprimée les contributions de son pays, le nouveau bouc émissaire est la Chine. Et après la Chine, ce sera peut-être l’Afrique à qui l’on reprochera d’avoir la recette contre le nouveau Coronavirus mais ne l’a pas offerte au monde, si l’on prend en compte sa résilience face au Virus. Seulement, Donald Trump doit s’en prendre à lui-même et à son système politique. Il avait ironisé sur le virus. A présent, il est englué dans la cacophonie des mesures et contre-mesures dans la lutte contre lui sur son sol avec plus de 43 000 morts et près d’un million de contaminés.

Please follow and like us:

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 221 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *