G5 SAHEL : la France d’Emmanuel Macron contrainte par le régime d’Assimi Goita à quitter le Nord du Mali ?

Assimi Goita contre le G5 Sahel

La France va progressivement fermer ses bases militaires au Mali, contrainte par le Président Assimi Goita, le nouvel homme fort malien, à négocier une reconfiguration de son engagement militaire au Sahel. La France c’est plus de 10 000 hommes dans le Sahel. Elle n’en gardera à terme qu’entre 2500 et 3000. Elle commencera à fermer ses bases au Nord du Mali à la fin de cette année 2021. Il faut noter que dans l’influence géopolitique qui se joue au Sahel, en Centrafrique et ailleurs dans le monde, la Russie a depuis quelques temps pris des parts de marché de la sécurité nationale et transnationale à la France, se plaçant même par moment comme son chasseur des territoires africains.




L’armée russe en remplacement au Sahel?

C’est ainsi que le nouveau régime du Mali dirigé par le jeune Assimi Goita à clairement penché pour la Russie en désavouant « la main tendue » de la France. Il y a quelques mois, après son putsch contre le président Ibrahim Boubacar Keïta de 2020, il renversait le président qu’il a installé à la tête du Mali par un nouveau coup d’Etat qui lui a donné les rênes du pouvoir. La proximité de son élu avec la France n’augurait rien de bon, selon lui. À la tête du Mali à présent, il n’est plus un secret pour personne quant à sa collaboration étroite avec l’armée russe qui vient de pacifier quasiment la République centrafricaine qui a été engluée dans des coups d’Etat et autres crises politiques depuis les indépendances d’il y a plus de 60 ans.




Se plaçant en sauveur, la Russie qui n’a aucune colonie dans le monde, saura-t-elle respecter la volonté des Africains a gérer leurs affaires selon leur vision du monde et en toute liberté ? La question reste posée dans tous les esprits. Assimi Goïta est, avec Ismaël Wagué, Malick Diaw et Sadio Camara, l’un des organisateurs du coup d’État de 2020 contre le président Ibrahim Boubacar Keïta. Le 19 août 2020, il est désigné président du Comité national pour le salut du peuple.

Please follow and like us:

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 333 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *