Mbombo Njoya est décédé : le Sultan Roi des Bamoun est mort à Paris à l’âge de 84 ans

Ibrahim Mbombo Njoya, défunt Roi des Bamouns

Le Roi Mbombo Njoya est décédé. Le peuple Bamoun est en deuil depuis ce 27 septembre avec l’annonce de la mort de son roi qui s’est éteint à Paris de suite de Covid-19. Le Roi Mbombo Njoya avait été interné depuis quelques semaines à l’Hôpital américain de Paris. Plusieurs fois annoncé mort, c’est en fin de cette matinée que la nouvelle a été rendue officielle. Ibrahim Mbombo Njoya est Sultan Roi des Bamoun depuis 1992. Avant cela, il a été Attaché au Cabinet du Haut-Commissariat de la République française au Cameroun de 1958 à 1960, année de l’indépendance de son pays le Cameroun.




Sur Wikipédia, l’on peut lire ceci de lui : « En 1958, Mbombo Njoya officie en qualité d’Attaché au Cabinet du Haut-commissaire de la République française au Cameroun, ce jusqu’à l’indépendance du pays en 1960. De 1960 à 1962, il occupera tour à tour les fonctions de Chef de Cabinet du Secrétaire d’Etat à la Présidence de la République chargé de l’Information, Chef de Cabinet du Ministre des Forces Armées, et enfin Directeur de Cabinet du Ministre des Forces armées. Par la suite, il est nommé Commissaire Général à la Jeunesse, aux Sports et à l’Education populaire. Trois ans plus tard, le 25 mai 1965 précisément, il fera son entrée au Gouvernement en qualité de Ministre Adjoint de l’Education, de la Jeunesse et de la Culture. Cinq ans plus tard, il sera nommé Ambassadeur du Cameroun en Guinée Equatoriale, le 31 juillet 1970, puis Ambassadeur du Cameroun en Egypte jusqu’en 1981, avec pour premier secrétaire René Sadi.

Mbombo Njoya et le Renouveau

Le 4 décembre 1981, Ibrahim Mbombo Njoya est nommé Vice-ministre des Affaires Etrangères par le Président Ahmadou Ahidjo. 34 jours plus tard, le 7 janvier 1982, il devient Ministre de la Jeunesse et des Sports. Commence alors une carrière ministérielle ininterrompue, qui le portera, sous la Présidence de Paul BIYA, aux fonctions de Ministre de l’Information et de la Culture du 21 novembre 1986 au 16 mai 1988, Ministre de l’Administration Territoriale du 16 mai 1988 au 7 septembre 1990, de nouveau Ministre de la Jeunesse et des Sports dès le 7 septembre 1990 et enfin Ministre Délégué à la Présidence chargé des Relations avec les Assemblées à partir du 9 avril 1992. Par ailleurs, Mbombo Njoya a été également PCA de la CRTV du 29 janvier 1988 au 12 janvier 1989. Le 10 août 1992, il est intronisé Sultan, Roi des Bamouns. Il démissionne du Gouvernement pour se consacrer à ses nouvelles fonctions traditionnelles. ».




Il Faut noter que le défunt Sultan Roi des Bamoun a été dès mai 1984 membre du Comité central et du Bureau politique de l’UNC. Et qu’à l’avènement du RDPC, le parti dont le Président est le chef de l’Etat, il en devient à sa création en 1985 Membre du Comité Central et du Bureau politique. En 2013, Mbombo Njoya siège au Sénat camerounais. Toutes nos sincères condoléances à sa faille et à son peuple et plus particulièrement au sélectionneur des Lionnes indomptables de Basketball Mbombo Njoya qui vient de prendre la 3ème place au championnat d’Afrique des Nation; l’Afrobasket.

Please follow and like us:

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 333 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *