Maurice Kamto à Douala : enjeux politiques après la sortie du livre de Cabral Libii

Maurice Kamto déclaration mort Ndialle

Pourquoi Maurice Kamto refait du bruit à Douala quelques semaines seulement après la dédicace du livre portant la vision politique de Cabral Libii baptisée « Le fédéralisme communautaire » ? Pourquoi le leader du MRC s’est-il senti obligé de montrer ses muscles dans la ville des crevettes et du Ngondo dont le pic aura lieu le 5 décembre prochain ? On ne le dira jamais assez, la pire des choses qui puissent arriver à un homme politique, à une star de showbiz, comme à une marque commerciale, est l’oubli.




C’est pourquoi l’on voit émerger dans notre quotidien des espaces communicationnels de toutes sortes, avec gadgets physiques ou numériques tendant à rappeler la continuité d’une aura ou d’une gloire passée, voire à recruter de nouveaux fanatiques. Il y a quelques jours, le jeune député Cabral Libii a fait une grosse dédicace de sa nouvelle parution baptisée « Le fédéralisme communautaire ». Salle comble. Ce n’est pas que les uns et les autres présents dans la salle soient déjà acquis à sa cause : que nenni !

Maurice Kamto menacé ?

Innovateur dans l’arène politique depuis son mouvement « 11 millions de citoyens » lancé à quelques mois de l’élection présidentielle d’octobre 2018 remportée par le Président Paul Biya, avec plus de 5% des suffrages exprimés en sa faveur aux législatives 2020 qui l’ont mené aux Palais des verres de Ngoa Ekelé, le parlement du Cameroun, Cabral Libii a beaucoup plus de facilités à présent d’attirer des foules intellectuelles curieuses de percer sa pensée politique. Un jeune qui monte dans ce registre qui longtemps a été savamment préservé comme domaine intouchable des vieux et anciens ponte du régime (au pouvoir et dans l’opposition), suscite toujours un peu d’engouement si sa pensée est constructive et constante.




Le but n’est pas ici de dire ou de démontrer que son « Le fédéralisme communautaire » est bon pour le Cameroun ou non, encore moins s’il peut remplacer le « Pour le libéralisme communautaire » du Président Paul Biya ou mieux écrit que « Urgence de la pensée » de Maurice Kamto. Nous voulons juste faire comprendre aux lecteurs que la dédicace de son livre à Douala il y a quelques semaines, a vraisemblablement poussé le président du MRC à vouloir aussi faire la sienne à Douala parce que la sortie du livre du député Cabral Libii lui a quelque peu damé le pion dans la considération du leadership dans l’opposition.

Un élan qui inquiète

Cabral Libii de plus en plus s’affiche comme un opposant qui propose autrement que dans la polémique. De plus en plus inséré dans les organes de décision, il semble avoir appris plus et compris comme fonctionne le pouvoir au-delà des médias et du buzz. Dans cette avancée résolue, posée, qui forme à présent une aura grandie autour de lui devenu député de la Nation, présentant une stature d’un prétendant très sérieux au leadership futur dans l’opposition, voire si bien négociée, d’un homme politique sur lequel le Cameroun pourra compter en Homme d’Etat dans les années à venir et notamment lors de la prochaine élection présidentielle de 2025 — Si bien négociée, dis-je — la venue de Maurice Kamto à Douala n’était pas la dédicace de quoi que ce soit, mais rappeler sa place dans le leadership dans l’opposition.




Officiellement, les raisons sont siennes. Le droit aussi pour lui de redonner vie à ses anciennes sorties. Mais la nécessité de rester aux yeux du public celui qui avait une pensée politique avant le jeune Cabral Libii est plus parlante pour les analystes du jeu politique. Seulement, malgré son besoin de rester au-devant de la scène politique du Cameroun, le conseil reçu de son cercle restreint nous semble avoir plutôt eu des effets désastreux sur son image, au vu de ce qui s’est finalement passé à Douala.

3 fois hélas !

Tout ce qu’on retient par une analyse froide de sa reconduction loin des frontières du Littoral par avis du Gouverneur de la région et du Maire de la ville, est que ce Monsieur voulait juste rappeler aux Camerounais, mais surtout à sa horde de mototaxis qui le suivent partout, qu’il est encore vivant. Dans le fond, le rappel est pour l’équipe de Cabral Libii à qui le message subtilement adressé pose que le leader du MRC reste « le principal opposant du Président de la république du Cameroun », selon France 24. Complices ou aux ordres, et de qui ?

L’on a vu des agents de maintien de l’ordre (Policiers), gyrophares en ébullition, carburant de l’Etat dans les véhicules administratifs, mettre le rue où est situé le QG de Maurice Kamto et celle de l’hôtel où il a séjourné en chaleur, grossissant la chose, alors que sa présence à Douala n’était même pas connue du grand public. L’on ferait mieux d’en faire peu pour cet homme.




Voici donc qu’après des mois d’absence et d’oubli, celui qui n’a plus pour seul programme d’opposition que de s’opposer par marches blanches (disparues), annonces Facebook, analyses biaisées des actes politiques du chef de l’État Paul Biya, tels que ces messages de condoléances et ces messages à la Nation abondamment commentés par lui et dont il est si disserte en analyses bien orientées, refait surface dans son cadre de prédilection qu’est faire du bruit dans les rues et y défier les autorités institutionnelles. À ses sympathisants et autres membres de son parti politique de prendre le relais dans les réseaux sociaux pour en faire voir au camp adverse de toutes les couleurs par des commentaires dont les inepties tendent à vous faire mourir de rire.

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 558 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire