Grégoire Owona : le verdict de l’élection à la Fécafoot depuis arrêté ?

Le. Ministre du travail, Grégoire Owona, l’un des dirigeants du CNSOC où est logée la cca dont les sentences n’ont jamais été appliquées par l’équipe de Seidou Mbombo Njoya, semble conclure les débats sur qui sera le prochain président de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot). Dans sa publication de hier jeudi, 9 décembre, le ministre du travail du Gouvernement Dion Nguté, utilise un sous-entendu. pour demander aux nombreux fans de football qui s’agitent autour de cet événement d’une grande importance pour l’avenir du football camerounais et dont on sait la franche sympathie pour le candidat Samuel Eto’o Fils, d’accepter le verdict des urnes le moment venu.




Ceci a sonné dans la tête de plusieurs Camerounais comme l’instant du verdict lui-même, avec ce résultat qu’ils n’espèrent pas : la reconduction de Seidou Mbombo Njoya à la tête de l’instance faîtière du football au Cameroun. « Chers amis sportifs, chers fanatiques et amoureux du football, acceptons sportivement le verdict qui sortira des urnes le 11 décembre prochain et retrouvons la sérénité pour notre Sport-Roi. »




La romancière Calixthe Beyala publiait il y a encore quelques jours sur le plafond de verre dont sous-entend la sortie du Ministre Grégoire Owona qui semble bien nous dire que c’est le fils de son ancien collègue Ministre, ponte du régime et du sérail, qui aura le job alors que bilan précédent est en-dessous de la moyenne. Le fils du l’ancien Sultan ayant passé le temps à régler les affaires sportives au TAS avec fortes dépenses des capitaux qui devaient faire renaître le Football camerounais. Grégoire Owona s’est-il exprimé comme simple citoyen ou alors comme membre du CNSOC ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.