Mali : Assimi Goita refuse de recevoir l’auto-invité Emmanuel Macron

Assimi Goita contre le G5 Sahel

Depuis l’arrivée d’Assimi Goita à la tête du Mali, les relations diplomatiques avec la France a été presque coupée. Il refuse jusqu’à date de prendre le président français au téléphone. Son premier Ministre a dit au monde entier du haut de la tribune des Nations Unis que la France a préféré aider les terroristes au Sahel contre le Mali et les pays voisins, que la France a laissé tomber le Mali « en plein vol », au moment où son pays en avait le plus besoin comme partenaire. Une fois l’annonce de la partie française faite, La France a annoncé unilatéralement la visite de Macron au Mali, Assimi Goita pose des conditions. Emmanuel Macron recule et annule.




Il y a quelques jours, l’on a vu le drapeau français être remplacé à Tombuctu par le drapeau malien. Une énormité de voir pendant 8 années un pays étrangers hisser son drapeau dans la ville la plus célèbre et historique d’un Etat souverain, d’un continent tel que l’Afrique, sous le fallacieux prétexte de lutte contre le terrorisme via l’opération Barkhane. Les médias français ont ventilé la nouvelle au monde : « Visite du Président Macron au Mali le 20 décembre », sans aucune note officielle du Gouvernement Malien qui annonce cela de manière officielle. L’arrogance a poussé le Français à vouloir ignorer le sentiment anti impérialisme (ou anti Français) qui a gagné le Pays de Soundiata Keita, de Samory Touré et de Sékou Touré.

Le coup d’Assimi Goita

Cependant, Assimi Goita peut bien avoir refusé de recevoir son homologue français, sans que cela ne nous empêche d’avoir une réflexion sur cette annulation qui pourrait tout aussi être stratégique pour Emmanuel Macron qui doit annoncer à son peuple s’il va se représenter ou non à la présidentielle de 2022. Il pourrait ne pas avoir tout donné pour être reçu au Mali, craignant une déculottée certaine face à un jeune président contre qui il a eu des mots durs, sur son premier ministre et sur son peuple. Macron avait bien dit que le Mali « n’a pas de gouvernement ». Qui veut-il aller rencontrer au Mali et sur qu’elle nature cela devrait-il se faire ?




En regardant un peu plus loin, nous pouvons lier l’annulation de ce voyage avec la gifle qu’il vient de recevoir lors du dernier suffrage aux Caraïbes, en Nouvelle Calédonie, où il avait envoyé 2000 soldats sécuriser une élection qui a vu tout le vote Kanak ne pas être pour le « Oui », et où les indépendantistes ont clairement dit leur intention de ne pas s’attacher à la France. Ainsi, pour celui qui a l’ambition de se représenter, perdre la face aux Caraïbes et venir raser les murs au Mali n’est pas pour lui donner des voix à la prochaine élection présidentielle. Officiellement, les médias font croire que Emmanuel Macron aurait annulé le voyage à cause du variant Omicron et la dangerosité de la pandémie dans le monde actuellement. Franchement parlant, l’aurait-il fait s’il avait s’agit d’y venir en territoire conquis comme François Hollande il y a 8 ans ?

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 558 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire