CAN 2021 : Cameroun, regrets d’une Nation perdue dans l’automutilation

Nation Camerounaise et Trophée Coupe d'Afrique des Nations

Qui en veut à la CAN du Cameroun ? Demandez au monde qui a vendu moins cher l’image de la Nation Camerounaise dans les réseaux sociaux. Lorsque les ennemis du Cameroun se sont lancés après Issa Hayatou alors président sortant de la CAF, cette partie du peuple camerounais inconsciente des enjeux, a vite fait de lier son départ de la présidence de la CAF à la durée. Pire encore, a la durée au pouvoir de l’actuel Président du Cameroun. Quand la contestation de tout pouvoir aveugle, n’est-ce pas ? Pourtant ceux qui menacent de délocaliser ou de renvoyer la CAN à une nouvelle autre date, venaient de remporter une première victoire contre les Camerounais. Et non seulement contre Hayatou ou le pouvoir de Yaoundé.




Lorsque par de petits mots blessants et avilissants pour une grande nation de football telle que le Cameroun Ahmad Hamad s’est mis au boulot contre le Cameroun, cette partie de cette Nation (peuple) camerounaise inconsciente des enjeux, incapable de rejoindre le front commun, a été là pour justifier la position du Malgache alors président de la Confédération Africaine de Football. Comme de bon traîtres, ils ont fait du buzz-business dans les réseaux sociaux, sublimé les sorties de pistes de Ahmad et convaincu les suiveurs passifs que les autorités étaient fautives. Pourtant le combat se jouait au bout de leur nez avec des coups en avances. Nous avions beau les interpeller. En retour on était insulté.

victime du peuple Camerounais

C’est encore cette partie évidée de son intelligence stratégique, imbue de ses analyses approximatives sur les enjeux géopolitiques du monde, ignorante qu’elle soit que les Nations se donnent les coups dont il faut savoir encaisser et dépasser selon le principe des relations internationales qui dit que « Les États n’ont pas d’amis mais les intérêts ». Pour aussi le dire clairement que les citoyens de 2 Etats différents ne le sont non plus mais doivent chacun lutter pour l’intérêt de sa nation, sans aucune autre considération. Ailleurs on resserre les rangs à l’international tandis qu’au Cameroun on pique au dos du concitoyen, mélangeant luttes politiques et intérêt national, pensant ébranler la politique intérieure du pays. Seulement l’on vous achète à l’international au prix que vous vous êtes vendu.




Les autorités camerounaises ont construit de belles édifices, des hôtels, des hôpitaux avec des plateaux ultra modernes, des routes et autoroutes, mais le Bashing des label et image du Cameroun dans cette CAN impose l’image voulue par les ennemies du Cameroun qui ont financé vos publications anti patriotiques.  Qu’attendiez-vous de vos ennemis ? 🙄 Qu’ils vous déroulent le tapis rouge ? Qu’ils oublient tous vos propos contre votre propre pays, contre votre Nation, vos institutions, et vos fins de règne qui n’en finissent plus, vos divisions visibles dans les réseaux sociaux ? Où trouver un peu de dignité à présent ? Chez le voisin ? Chez les autres ? Peuple inconscient, de haineux, et pitoyable.

Questions importantes

A Doha, l’Egyptien, le Marocain et le Burkinabè n’ont pas voté pour la tenue de cette CAN. Imaginez le Sud-Africain Patrice Motsepe dont le pays aurait bien aimé rester leader des infrastructures en terre africaine ? Les enjeux sont grands, hauts et de souveraineté dans cette CAN. Comment le monde accueillera-t-il le fait qu’un pays africain ait des stades de foot, beaux autant que ceux de  la Belgique, la France, l’Allemagne, et une bonne partie de l’Europe, voire plus beaux ?




Comment certains pays africains qui se prétendaient seuls à pouvoir accueillir la Coupe du monde prendraient-ils le fait de se faire évincer par le Cameroun ? Oui, car à cette allure, une CAN réussi sous le Covid-19 ouvre la voie au marché de l’organisation de grandes compétitions internationales y compris la Coupe du monde. Comment alors les voisins accepteraient-ils qu’en 10 ans seulement le Cameroun soit devenu ce pays qui a fait un grand bond en avant dans ses infrastructures diverses, avec ce risque de voir ses fils rentabiliser cela ?

Retour à la Nation inconsciente

Je les vois faire depuis, s’agiter en reprenant sans filtre les papiers et titres venus d’ailleurs, de cet ailleurs où des stratèges de la communication ont fini d’étudier et de classifier l’émotion nègre , et sa réaction. Très peu comprennent le jeu chez nous, très peu savent reconnaître la manipulation, le premier pas d’un « Tchouki« . Très peu contre-attaquent par des publications techniques et calculés. Ces 20 derniers jours avant la CAN doivent servir de leçon à ceux qui refusent de voir un complot, ou du moins une ligue d’intérêts contraires à ceux du Cameroun dans tout ce qui arrive au pays de Samuel Eto’o. Cela fait 10 ans que ça dure. Pour ne parler que du Football⚽️. La CAN aura lieu au Cameroun🇨🇲 du 9 janvier au 6 février 2022. Préparez-vous juste à cela.
🙏

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 558 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire