Mali : Assimi Goïta propose une transition de 5 ans à la CEDEAO

Mali, Assimi Goïta

Les autorités de transition du Mali ont proposé à la CEDEAO de prolonger de cinq ans la période de transition en cours, afin de mieux régler les questions sécuritaires qui se posent au pays. Depuis le coup de force militaire sans effusion de sang d’Assimi Goïta de 2020, les Maliens se disent beaucoup plus rassurés à présent par le tombeur de Boubacar Ibrahim Keita, et l’on les voit se souder derrière le nouvel homme fort du pays.




Le gouvernement de transition dirigé par Assimi Goïta avait initialement accepté de tenir des élections présidentielles et législatives en février 2022, donc 18 mois après ce coup de force militaire. Jusqu’ici rien. Aux pressions internationales, le pouvoir en place oppose la volonté du peuple malien qui refuse dans sa majorité que l’on les prive d’un jeune colonel qui sait défendre les intérêts de leur nation, et qui a démontré son courage face au diktat occidental en refusant de recevoir le Président français Emmanuel Macron.

Assimi Goïta dans la guerre froid

Apres une conférence chargée de recommander un calendrier électoral et à l’issue d’une rencontre avec le président ghanéen Nana Akufo-Addo, président des 15 États membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Abdoulaye Diop, nommé par le Colonel Assimi Goïta, ministre malien des Affaires étrangères, a déclaré qu’il à fait la proposition de 6 mois à 5 ans à cette organisation sous régionale. « Ce qui a été retenu, c’est une durée de cinq ans. », affirme-t-il.




Une question importante reste donc d’actualité au Mali : Si cette proposition est acceptée des Maliens. pourquoi leur donner une élection qu’il ne demandent pas pour le moment ? Ce dont les Maliens demandent à la communauté internationale, est la restauration de la souveraineté du Mali dans l’ensemble de son territoire, la paix et le fonctionnement normal de toutes ses institutions. C’est aussi pourquoi la contrainte au retrait de la France des bases militaires au Mali fait la liesse populaire. Encore plus avec l’arrivée des Russes.

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 560 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire