Cameroun : autoroute Yaounde-Nsimalen : la mise en garde du Gouvernement

Autoroute Yaoundé Nsimalen

Dans un communiqué rendu public ce 05 janvier 2022, le Ministre de l’habitait et du développement urbain (Minhdu), Madame Célestins Ketcha Courtès, informe les populations de Yaoundé 3, Yaoundé 4 et de Bikok de l’ouverture de l’autoroute Yaounde-Nsimalen qui traverse leur localité. Elle met par ailleurs en garde ces populations camerounaises contre la mauvais utilisation et l’usage dangereux de la nouvelle autoroute.




Les piétons doivent désormais s’abstenir de l’emprunter, de la traverser au risque de se voir écraser et créer nombreux accidents, de même le stationnement est strictement interdit« , avertit-elle. En effet, les populations environnantes surtout, et la majorité des Camerounais en général  apprennent depuis quelques temps seulement à utiliser, emprunter et à se garer en cas de panne dans les autoroutes. Le pays vient de de se doter de ces infrastructures majeures il y a moins de dix ans.

Certes qu’il y a des axes qui sont à la hauteur des voies rapides entre les différentes régions du Cameroun, sans toutefois avoir la largeur des voies et leur nombre dans un même axe comme on en voit avec les autoroutes Kribi-Lalobé qui a été ouverte fin décembre à la circulation et a présent Yaounde-Nsimalen. Comme mesure dissuasive, Madame le Ministre informe qu’un « centre de vidéosurveillance filmera toutes les personnes et activités non autorisées sur cette autoroute et les contrevenants répondront de leur acte. »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.