Antonio Conceiçao : le premier objectif du sélectionneur à été atteint

Le sélectionneur du Cameroun Antonio Conceiçao a fait l’essentiel jusqu’à présent en qualifiant son équipe pour les huitième de finale. Certes, le passage n’a pas été comme souhaité par les supporters des Lions Indomptables qui ont perçu le nul contre le Cap-Vert (1-1) comme une défaite. Après le match, c’était plutôt calme dans les quartiers. Beaucoup avaient en esprit ce trop de déchets dans le jeu de nos joueurs. Voir la liste officielle de l’équipe du Cameroun dans cette 33ème CAN.




Le sélectionneur du Cameroun Antonio Conceiçao, pour des raisons de rodage peut-être et de réajustements dans son système de jeu, avait aligné un nouvel onze entrant pour affronter le Cap-Vert en troisième journée de cette 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Football qui se déroule au Cameroun depuis le 9 janvier. On a eu comme onze entrant : André Onana, Fai Collins, Moukoudi, Ngadeu-Ngandjui, Nouhou Tolo, Zambo Anguissa, Kunde Malong, Oum Gouet, Moumi Ngamaleu, Toko Ekambi, Vincent Aboubakar.

Sans pression pour Conceiçao

Le premier constat est que le jeu semblait lourd, haché, et avait tout l’air d’un match préparatif de quelque chose que seuls les entraîneurs maîtrisent. On a vu une équipe camerounaise ne jouer que sur les côtés en délaissant l’axe central du milieu. De Ngadeu-Ngandjui comme patron de la défense à Karl Toko-Ekambi à l’aile de l’attaque, en y ayant des intrusions de Nouhou Tolo et de Zambo Anguissa délaissant l’axe central pour les côtés, le match contre les Requins bleus de Cap-Vert était pour les techniciens et moins un simple match de compétition.




Il faut reconnaître ici que le sélectionneur Antonio Conceiçao pouvait se le permettre du moment où son équipe avait obtenu son ticket pour les 8èmes depuis le match contre l’Éthiopie gagné impérialement 4 buts contre 1, avec 2 buts de Vincent Aboubakar et 2 buts de Karl Toko-Ekambi. Comme le dit lui-même Antonio Conceiçao , « Nous avons atteint notre premier objectif qui était la qualification au prochain tour. Nous voulions terminer la phase de groupes avec une victoire, mais l’équipe du Cap Vert a été bonne et ne nous a pas permis cela. Maintenant, il nous faut bien préparer les huitièmes de finale ici à Olembé avec plus de récupération. »

Les joueurs

André Onana ne rassure pas du tout depuis le début de cette compétition. Un peu trop relaxé, on dirait un enfant dans une cours d’enjeu, le jeune gardien de 22 ans a déjà pris 3 buts, dont 2 sont de ses erreurs d’appréciation de la trajectoire du ballon. Pour un gardien de sa trempé, l’un des meilleurs au monde, le portier d’Ajax d’Amsterdam à une note moyenne dans ses matchs aux erreurs qui nous ont filé des buts. Des erreurs qu’il reconnait lui-même : « Nous avons commis des erreurs et j’en ai commis quelques unes, mais nous essaierons d’améliorer les choses. Nous voulions conserver ce clean sheet mais le plus important ce sont les victoires. Nous continuerons à travailler défensivement ».




Zambo Anguissa joue la suffisance. Ce qui démunie son énorme talent qui fait de lui aujourd’hui celui qui devrait libérer les énergies dans le jeu. On espère qu’il va revenir dans l’enjeu des matchs et mieux se concentrer. On a perçu en lui des signes de fatigue et de lourdeur qui ont collé trop de déchets dans ses passes et relances. Quant à Vincent Aboubakar, égal à lui-même, le goléador camerounais a marqué 5 buts en 3 matchs dans cette Coupe d’Afrique des Nations 2021 (2 contre le Burkina Faso; 2 contre l’Ethiopie et 1 contre le Cap-Vert), égalant ainsi le record de 5 buts marqués en une seule et même Edition de Samuel Eto’o qui l’a fait en 2006 et en 2008. Le Cameroun devra à présent se reprendre car avec le prochain match, on entre dans l’élimination direct.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.