Claude Le Roy :  « Gianni Infantino ne parle jamais football mais rien que fric »

Claude Le Roy, ancien sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun (1985-1988), parle de la cupidité de Gianni Infantino, Président de la Confédération Internationale de Football Association (FIFA), et pas avec des termes élogieux pour ce dernier. Dans une de ses interviews récentes dans un média international, ce spécialiste du football africain fustige le boss du football mondial qui ne voulait pas la tenue de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Football cette année 2022, encore moins au Cameroun, au pays de Samuel Éto’o, son ancien « ami » devenu son pire contradicteur.




Pour Claude Le Roy, « Gianni Infantino [ …] que j’ai vu plusieurs fois lorsqu’il est venu en Afrique ne parle jamais football mais que de fric et de fric. On a l’impression que c’est un chef de bureau du FMI qui se pavane de capitale en capitale, convaincu qu’il peut jouer sur la cupidité des dirigeants du football Africains. Je ne dis pas qu’il y en pas de cupides. Il y en a de bien cupides sur le continent, mais il sera perdant a la longue ».

Le Roy aurait-il raison ?

Plusieurs fois Gianni Intantino a manœuvré pour le report de cette compétition sans succès, allant même jusqu’à proposer « sa délocalisation géographique vers les Émirats du Golfe » comme le dit si bien Claude Le Roy. Il est même allé faire des coudes à Doha au Qatar lors de la session ordinaire du Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football pour influencer un vote contre le début de la CAN camerounaise le 9 janvier. Également sans succès. Il a cautionné ouvertement le chantage de l’Association des Clubs Européens de Football qui menaçaient de ne pas libérer leurs joueurs internationaux africains afin de faire de la CAN un CHAN, au mépris des dispositions de la FIFA sur le sujet.




Ce qui avait fait un tôlé au niveau mondial avec des sorties des célébrités telles que l’ancien joueur des Lions indomptables et ancien capitaine de l’Olympique marseillais Joseph Antoine Bell dans cet article, de l’international ivoirien Sébastien Haller qui a parlé de mépris dans cet article, Il est également soupçonné d’avoir influencer la décision de la CAF d’exiger un protocole sanitaire strict pour toute entre au stade au Cameroun.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.