La CAF publie la raison des cas positifs des Comores face au Cameroun et frappe

Cameroun Vs les Comores Choupo-Moting

Lors de leur match des huitièmes perdu (1-2) contre le Cameroun, les Comores ont présenté de très nombreux cas positifs au Covid-19. Ce qui a braqué  le monde entier contre le Cameroun qui n’a depuis le début de cette compétition présenté aucun cas positif. Ce qui est ressorti après enquêtes de la CAF sur ces nombreux cas positifs au Covid-19 obtenus par la délégation des Comores est qu’elle n’a pas respecté le protocole sanitaire communiqué et validé par toutes les parties.




Pour cela, la Confédération Africaine de Football a annoncé une sanction de 10 000 dollars contre l’équipe des Comores qui a « été inculpée pour avoir fait preuve d’un comportement irresponsable à plusieurs reprises, notamment en violation grave des protocoles Covid-19 et en forçant l’accès aux vestiaires  »,  peut-on lire dans son document rendu officiel il y a quelques jours. Et aussi pour avoir fait voyager leur premier gardien testé positif, Ali Ahamada, le jour du match, alors que le protocole Covid exigeait qu’il soit en quarantaine.

Amendes multiples aux Comores

Les Comores sont également épinglés pour leur mauvais comportement. Le communiqué de la CAF informe que « Le rapport des officiels de match mentionne des insultes proférées à l’encontre des officiels de la CAF, et le comportement irrespectueux de l’entraîneur des gardiens, Jean-Daniel Padovani  », Pour ces faits, l’entraîneur des gardiens est suspendu pour ses 3 prochains matchs avec l’équipe nationale.




L’équipe des Comores a également été amendée de 2000 dollars pour « avoir causé un retard de deux minutes sur le coup d’envoi après que leur joueur a quitté le vestiaire en portant un maillot avec un numéro qui n’était pas le sien ».. Et justement pour ce maillot, une amende de 5 000 dollars parce que le numéro dessus  ne respectait pas ceux communiquéss à la FIFA par cette équipe. Au total, c’est 17 000 dollars, soit plus de 10 millions de Francs CFA). .On espère donc que ceux qui ont pointé un doigt accusateur vers le Cameroun, parce que pays organisateur alors même que celui-ci n’est chargé d’aucun test sur ses adversaires , refusant de voir l’indiscipline au sein du camp comorien,  vont reconnaître leur tort et leur violence gratuite dans le langage.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.