Le Professeur Luc Montagnier est décédé, le VIH pas encore

Luc Montagnier est décédé le 8 février 2022 à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine. Professeur à l’Institut Pasteur et directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), il fut récompensé en 2008 du prix Nobel de médecine avec Françoise Barré-Sinoussi pour leur codécouverte du Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH).




Depuis 48H que l’on annonce sa mort sans la confirmation officielle. Le journal Libération met fin aux supputations en écrivant ce jeudi, 10 février :  « Selon deux sources différentes, l’une médicale, l’autre politique, nous pouvons confirmer que Luc Montagnier est bien décédé, mardi, à l’âge de 89 ans, à l’hôpital américain de Neuilly. Contactée par CheckNews, la docteure Béatrice Milbert (avec qui il avait été question qu’il organise un colloque à Genève en janvier 2021) nous a également confirmé son décès. La mairie de Neuilly, enfin, nous a confirmé le dépôt du certificat de décès »,

Montagnier, un scientifique contesté à la fin

Avec son Prix Nobel, le Pr. Montagnier semblait sortir de l’ordre de la médecine pour la politique en défendant des causes extra médecine,  surtout  dépourvues de tout fondement scientifique. Pour RFI : « Au sujet de la pandémie de Covid-19, Luc Montagnier tient à plusieurs reprises des propos mensongers sur l’origine du virus ou sur les vaccins. Il devient alors un modèle pour les opposants aux mesures sanitaires, mais est à l’inverse totalement discrédité vis-à-vis de ses pairs ».




D’ailleurs cela fait des années que les Africains le prennent pour un bonimenteur. Pire un théoricien du chaos manipulé par des firmes pharmaceutiques. Entre autres déclarations, le codécouvreur du VIH avait ainsi affirmé que les Africains auraient moins de problèmes avec le sida s’ils avaient une nourriture plus équilibrée. Il avait, par ailleurs, proposé de guérir le pape Jean-Paul II, malade de Parkinson, avec de la papaye fermentée ou encore de soigner l’autisme avec des antibiotiques.

Folie ou Lucidité ?

En novembre 2017, ses prises de parole contre la vaccination obligatoire des enfants suscitent une dénonciation publique de 106 académiciens de médecine. « Nous ne pouvons accepter d’un de nos confrères qu’il utilise son prix Nobel pour diffuser, hors du champ de ses compétences, des messages dangereux pour la santé, au mépris de l’éthique qui doit présider à la science et à la médecine », et en avril 2020, sur le plateau de CNews,




M. Montagnier avait, par ailleurs, affirmé que le SARS-CoV-2 avait été fabriqué sur la base du VIH, appuyée sur aucune étude scientifique sérieuse. Seulement l’on se pose la question : Et s’il savait de quoi il parle pour cela ont(ils tout fait pour baisser son aura scientifique au yeux de ses semblables?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.