Russie – France : le secret derrière l’ADN d’Emmanuel Macron

Que cacherait donc l’ADN d’Emmanuel Macron ? Le Président français Emmanuel Macron à refusé de faire le test anti Covid-19 en Russie alors qu’ils devait y rencontrer le Président Russe Vladimir Poutine pour parler de l’Ukraine. Selon deux sources de L’Elysée, la crainte de voir l’ADN du président français se retrouver entre les mains du Kremlin à été là motivation première de ce refus. (Article sur la Positivité au COVID-19 d’Emmanuel Macron).




Vous ne rêvez pas, mais c’est vrai. Pour L’Elysée, « On savait très bien que ça voulait dire pas de poignée de main et cette longue table. Mais on ne pouvait pas accepter qu’ils récupèrent l’ADN du Président », Reuters. Avant cette rencontre, il a été donné 2 choix aux Français. Soit un test PCR fait à Emmanuel Macron sur le territoire Russe par les Russes, soit la longue table de 4m avec les deux chef d’Etat à  ses extrémités.

ADN ou table de 4 m

C’est ce dernier choix qui a été celui de la France. L’image de Macron à 4 mètres de Poutine tout le long de son entretien de 5h de temps à fait le tour du monde. Certains analystes des relations franco-russes prétendant même qu’en fait, Vladimir Poutine à tout manigancé pour que cette situation arrive. C’est cette image qu’il tenait à présenter au monde. Un message politique subliminal mais puissant adressé à l’OTAN sur sa position radicale sur le cas de l’Ukraine.




Interrogés sur le refus du test PCR d’Emmanuel Macron, Dmitri Peskov, porte-parole du Président Poutine a expliqué le 11 février  2022  : « Nous le comprenons, c’est une pratique normale dans le monde. Par contre, nous appliquons dans ce cas-là le protocole de mesures supplémentaires pour protéger notre Président et nos invités. Il s’agit d’une grande distanciation ».

ADN d’Emmanuel Macron et barbouzerie

Cependant, au-delà du langage diplomatique entre le Kremlin et L’Elysée , les raisons du refus du test PCR avancées par la France suscitent des interrogations. Quel est le message que la France a voulu à son tour faire passer au monde ? La Russie est-elle ce grand Satan que l’on ne veut pas voir ? Est-elle déjà au stade du clonage humain jusqu’à vouloir récupérer l’ADN de Macron pour en faire une « arme » dans le  futur ?




Et si nous avions assistés dans cette situation à la méfiance de deux États qui se connaissent très bien dans les actions extrêmes de l’ombre ? En clair,  qui était là pour contaminer son homologue en lui serrant la main ou en postillant à ses côtés ? Et la table a sûrement ete aseptisée devant les Francais. Ou encore, pour rejoindre notre titre, que peut révéler au monde l’ADN d’Emmanuel Macron ?

Le cas de l’ADN des présidents africains

A regarder dans cette affaire rocambolesque pour seulement le commun des mortels, les Occidentaux ont déjà recueilli les ADN de tous les personnalité influentes du continent Africain. Aussi gros que cela puisse être, c’est ce dont peuvent conclure les autres Nations du monde, surtout africaines, qui voient tout un ballet de leurs dirigeants dans ces pays où la Barbouzerie semble bien avancée dans de telles pratiques.




Si l’on sait qu’un ADN peut être récupéré  de la salive laissée d’un verre d’eau utilisé, un cheveux sur une taie d’oreiller, de la sueur laissée même sur un habit, on ne peut douter que la crainte de la France ne vienne de ses pratiques faites aux autres, et surtout aux dirigeants africains. Mais dans quel buts inavoués ? (Paternité cachée, connaitre son génome, ses pathologies, etc.). Tout ce qui poussera toujours à la question de savoir ce que cacherait l’ADN d’Emmanuel Macron.
.