Calixthe Beyala : son soutien à la Grève des enseignants au Cameroun

La grève des enseignants fait son siège au Cameroun depuis plus d’une semaine. Les soldats de la craiedemande l’amélioration de leur niveau de vie, leur intégration dans.la.fonction publique, et la prise en compte de plusieurs autres conditions relatives à la bonne dispensation.des cours.




De cette grève des enseignants qui a réussi à cristalliser les attentions depuis quelques jours, voici ce qu’en.pense l’écrivain Calixthe Beyala. Entre les positions de ceux qui pour ou contre, voici ce qu’en pense la femme de plume. (LIRE AUSSI : Découvrez ce que pense Calixthe Beyala du conflit Russie Ukraine)

Texte de Calixthe Beyala sur la grève

« Les professeurs camerounais sont en grève ; et cela fait des semaines. J’ai écouté leurs revendications aux allures de suppliques. Oui des suppliques. Car l’on ne saurait laisser sans salaire des enseignants, ce, sur des décennies. L’on ne saurait payer certains avec des lance-pierre alors qu’ils exercent la fonction qui libère l’homme, fait s’envoler l’esprit vers des zones lumineuses.




Leurs salaires sont si minuscules qu’ils tiennent dans un mouchoir de poche et je me demande : . Arrivent-t-ils à survivre ? Oh Seigneur, Que de souffrances pour ceux là qui extirpent l’ignorance du crâne de nos enfants, pour ceux là qui combattent l’obscurantisme avec tant de bravoure, avec une si puissante abnégation.

Quelle honte

Et certains osent parler d’un mouvement subversif destiné à renverser le pouvoir. J’en rougis… Quelle honte qu’une telle insanité traverse un esprit sain !… À moins qu’il ne s’agisse d’un esprit malade que coiffe en trompe-oeil, de magnifiques gerbes de roses. (LIRE AUSSI : https://www.saimondy.com/calixthe-beyala-excellente-annee-a-ceux-qui-sont-prives-de-leur-liberte/




Puis je me demande : où est l’état dans toute cette désolation ? Comment est-ce possible ? L’éducation, la santé comme le transport relèvent du service public. Serait-il en état de mort cérébral ?
Courage, homme de craie et des ABC… Que vos justes revendications trouvent satisfaction. »
Calixthe Beyala. (LIRE AUSSI : https://www.saimondy.net/2021/11/23/immigration-africaine-13-conseils-de-calixthe-beyala-a-emmanuel-macron/

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.