Roman Abramovich aurait été empoisonné : 3 suspects selon cette analyse

Roman Abramovich aurait été empoisonné venant de Kiev. Les Occidentaux accusent la Russie sans preuve. Les laboratoires des USA en Ukraine seraient-ils déjà en mode test ? 3 hypothèses pour comprendre les dessous de l’affaire. Le milliardaire russe Roman Abramovich ne voulait pas vendre son club de football aux Anglais.




Selon une source en Europe, après les sanctions contre lui parce qu’il est Russe, sa nationalité, il avait refusé de céder son Club à un Occidental. Ce que n’aurait pas accepté les Anglais, les Londoniens et tous les Européens. La question posée dans cet article est de savoir qui lui en voulait le plus et qui profiterait qu’il soit empoisonné en ce moment bien précis où les Occidentaux boivent les mots des États-Unis pour qui la Russie est prête à utiliser  l’arme biologique en Ukraine. (LIRE AUSSI : Ukraine : la Russie atteint ses objectifs principaux, seule contre l’OTAN-UE).

Roman Abramovich victime collatérale

Ce 28 mars, il a été rendu public l’information selon laquelle Roman Abramovich à été empoisonné. Il aurait eu des symptômes (empoisonnement ou allergie ?) alors qu’il était dans une mission de négociation pour une entente entre la Russie et l’Ukraine. Directement, les médias occidentaux ont pensé à Poutine.




Pourtant depuis quelques jours Roman Abramovich est allé de Moscou à Kiev d’où il aurait pris un pli fermé pour Moscou, puis de Moscou s’est rendu en Turquie. Autant de personnes capables de l’empoisonner. Aujourd’hui, les médias occidentaux disent que pour échapper aux sanctions, Volodymyr Zelensky lui avait proposé de prendre la nationalité ukrainienne. On est bien clair-là qu’il a été sanctionné juste parce qu’il est Russe et non pour autre chose. (LIRE AUSSI : Missiles hypersoniques russes en Ukraine : pourquoi ce 19 mars 2022 ?).

Le bien et le mal

Bref, sans aucune preuve, sans aucune enquête, les Occidentaux comme à chaque fois mettent cela sur le dos de Vladimir Poutine et sur les services secrets russes. Nous sommes en plein dans la logique occidentale et étasunienne qui divise le monde en 2 camps. Le camp du bien composé des Occidentaux, Américains et tous les blancs adeptes de leur monde libre et tous les autres logés par eux dans le camp du mal.




Mais théorie pour théorie et suspect pour suspect. Personne ne peut en ce moment affirmer avec certitudes, preuves à l’appui, que cette tentative d’empoisonnement vienne de la Russie. Les États-Unis, les pays européens et même l’Ukraine sont aussi dans la liste des suspects dans cette affaire. Misant sur les précédentes accusations non vérifiées d’emplois d’armes chimiques ou biologiques (Tchétchénie, Syrie, ou Afghanistan) par la Russie, ces pays peuvent très bien empoisonner Roman Abramovich et mettre cela sur le dos de Poutine.

Ukraine Labo des USA

Pour ensuite, utiliser les médias pour influer cela dans les esprits. On a au moins une piste. Roman Abramovich a été  en Ukraine. Le nouveau président de l’Union Européenne qu’est Volodymyr Zelensky aurait même demandé à Joe Biden, à en croire BFM TV, de ne pas sanctionner le milliardaire russe qui serait prêt à tourner le dos à la Russie et à Vladimir Poutine pour sauver ses affaires en Occident.




Cette même Ukraine accusée d’héberger des laboratoires d’armes biologiques des États-Unis. Le mobile, on l’a donné plus haut. Voici pourquoi de plus en plus l’on voit des journalistes occidentaux bombarder la Russie et son dirigeant de tous les noms inhumains. Tout ce qui met la puce à l’oreille de beaucoup d’analystes de la crise actuelle en Ukraine.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.