Mali : la Russie livre 2 nouveaux hélicoptères et des radars à Bamako

Le partenariat militaire entre le Mali de Assimi Goïta et la Russie de Vladimir Poutine affiche bonne figure une fois encore avec hélicoptères et des radars russes livrés à Bamako. Malgré l’engagement aux combats d’une partie de l’armée russe sur le terrain ukrainien où le maître du Kremlin a décidé de protéger son pays contre ceux qu’il qualifie d’une bande de « néonazis » hostile aux prorusses et à la Russie. Moscou vient de livrer de nouveaux équipements militaires à l’armée malienne. (LIRE AUSSI : Assimi Goïta donne 72h à l’ambassadeur de France pour quitter le Mali).




C’est la présidence du Mali qui en a fait l’annonce le18 avril 2022. Le pouvoir malien parle de 2 hélicoptères de combat, flambant neufs, et des radars. Ces 2 hélicoptères et des radars vont permettre au Mali de se renforcer militairement dans le cadre de la lutte contre le terrorisme qui a pris de l’ampleur dans le Sahel. Et vont en plus palier au « vide » que certains entrevoyaient avec le départ des français et du contingent Barkhane par la volonté unilatérale de la France qui est contre la présence russe au Mali. (LIRE AUSSI : Mali : Assimi Goïta met CEDEAO et France dans l’impasse géostratégique).

2 nouveaux hélicoptères et des radars pour la puissance

Les tensions entre ces deux Pays sont au rouge depuis l’arrivée des militaires au pouvoir. Ces derniers y sont avec une idéologie Panafricaniste et révolutionnaire qui a mis en leur faveur tout le peuple malien et au-delà même des frontières nationales maliennes. A l’annonce de réception des 2 hélicoptères et des radars pour la montée en puissance des Force Armée Malienne (Fama), le général de Division Oumar Diarra noté qu’il s’agit ici de la manifestation d’un « partenariat très fructueux avec l’État Russe. » (LIRE AUSSI : G5 SAHEL : la France d’Emmanuel Macron contrainte par le régime d’Assimi Goita à quitter le Nord du Mali ?).




« Nous recevons ce deuxième lot d’équipements militaires en provenance de la Russie au nom du ministre de la défense et des anciens combattants. C’est la manifestation d’un partenariat très fructueux avec l’État Russe. C’est aussi la manifestation d’une volonté politique très forte d’équiper l’armée malienne de moyens conséquents pour qu’elle puisse être en mesure de mener à bien sa mission de défense de l’intégrité territoriale, de la protection des personnes et de leur bien, et la paix et le retour de la sécurité sur l’ensemble du territoire national ». (LIRE AUSSI : Le Mali demande à la France de quitter son territoire sans délai).

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.