« Le Président Paul Biya est mort » : message politique de St. Eloi Bidoung

« Le président Paul Biya est mort ». L’ancien membre du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) ne cesse de le répéter sur les médias comme une situation qu’il aimerait voir tout le monde prendre pour vérité. Le 27 avril 2022 sur les antennes de la radio ABK, l’homme a bien été clair à ce sujet. Et même la semaine d’avant à la télé. Pour St Eloi Bidoung, le Président Paul Biya est « mort politiquement ». Il ne gouverne plus sa machine électorale qu’est le RDPC, parti au pouvoir sur lequel l’homme lion s’est appuyé depuis qu’il est au pouvoir. (LIRE AUSSI : Messanga Nyamding s’exprime après son exclusion définitive du RDPC).




Seulement, explique-til, le parti est dirigé par Jean Kueté, son Secrétaire général, qui fait tout pour couper le président du parti qui est Paul Biya, de la direction du parti. Pour y arriver, Jean Kueté et sa bande créent chaque jour des « commissions permanentes qui ont coupé le président de son parti. » Et pour faire un clin d’œil à l’affaire du Professeur Charlemagne Messanga Nyamding qui a été exclu du RDPC pour des raisons liées à l’image du parti, que beaucoup jugent sévères, l’ancien de ce parti qu’est Monsieur Bidoung explique que « ceux qui ont trainé le RDPC dans la boue ont massivement détourné de l’argent mais continuent à occuper des postes au sein du parti quoiqu’étant en prison. » (LIRE AUSSI : Cameroun : Paul Biya réaménage les heures du service public pour la CAN).

Paul Biya mort mais la Task Force complotiste

Pour aussi dire que l’on exclut le Pr. Messanga Nyamding dans le but d’éloigner ce biyayiste trop bavard. Mais les « Paul Biya est mort » sont si nombreux en 20 ans qu’à présent l’on ne prête plus attention à la profondeur et au contexte de leurs annonces. De Pius Njawé de regrettées mémoires à la bourde prétendue « électronique  » de RFI, les Camerounais attendent le jour d’une énième annonce sans passion de la mort de leur chef d’Etat. « Le Cameroun est géré comme il est géré », disent certains, stoïques face à tout ce qui ne marche plus dans des domaines tels que la vie chère et le pouvoir d’achat, la santé ou la morale. Et bien d’autres domaines qui interrogent sur le capitaine du bateau Cameroun. (LIRE AUSSI : Paul Biya : félicitations du chef l’État à Francis Ngannou vainqueur de Gane).




Seulement la signature récente de nouveaux accords militaires avec la Russie, en pleine crise en Ukraine entre la Russie et l »OTAN mené par les États-Unis, donne espoir d’un capitanat à bord que beaucoup ont appelé la Task Force d’Etoudi. Une force tranquille mais interpellation sur la notion de la dévolution du pouvoir. Une chose est sûre, il y a dans tous les régimes un cercle du pouvoir dont incombe la responsabilité historique de mener à bon port les affaires de l’Etat. Mais ceci sans la prétention de remplacer celui à qui le peuple a donné mandat de le représenter. (LIRE AUSSI : Discours du Président Paul Biya à la jeunesse du 10 février en bref).

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.