Idrissa Gana Gueye : droits et libertés au pays des valeurs européennes LGBT

Idrissa Gana Gueye au PSG contre maillot flocage LGBT

Les valeurs européennes seraient contraignantes et les valeurs françaises humanisante, voudrait-on nous faire croire dans le cas de Idrissa Gana Gueye. C’est lorsqu’on y a intérêt, pas vrai ? Nous sommes en pleine crise du respect des opinions et des libertés des uns et des autres dans cette France où l’on voudrait obliger un jeune Africain du Sénégal, et musulman, à promouvoir l’homosexualité sans aucun respect de ses convictions religieuses en retour. Il est en France, et cela suffit à lui faire chanter la chanson du piroguier. (LIRE AUSSI : Calixthe Beyala : “la France est devenue horriblement raciste”).




Le joueur de PSG Idrissa Gana Gueye aurait refusé de jouer face à Montpellier pour ne pas porter un maillot au flocage orné du drapeau LGBT. Depuis que l’affaire prend des proportions, on est plutôt étonné que le staff managérial de son club ne le défende pas. Valérie Pécresse, candidate malheureuse à la dernière élection présidentielle en France, avec 2% de suffrages exprimés en sa faveur, demande des « sanctions » contre le joueur africain qui a refusé de soutenir le mouvement des homosexuels. (LIRE AUSSI : Donald Trump contre les Illuminatii dans le Nouvel Ordre Mondial ?).

Idrissa Gana Gueye l’Africain

Nous sommes bien au pays des libertés et de l’égalité entre tous et des valeurs européennes. Ce que Valérie Pécresse refuse d’accepter est qu’Idrissa Gana Gueye est un Africain Sénégalais, musulman, éduqué avec des convictions religieuses par des parents qui ne lui avaient pas appris ces pratiques au détriment des valeurs africaines. Elle nie donc à ce dernier son droit à avoir ses convictions propres et sa liberté de pensée, ainsi que son droit de ne pas suivre le mouvement du monde libre. (LIRE AUSSI : LGBT au Cameroun : Ilaria Allegrozzi se met à dos le peuple camerounais).




Aux dernières nouvelles, le président du Sénégal, Monsieur Macky Sall, a pris fait et cause pour son citoyen et demande à ceux qui envoie les flèches sur son jeune compatriote de « respecter ses convictions religieuses ». En Afrique, Idrissa Gana Gueye est devenu du jour au lendemain le symbole vivant de cette Afrique qui sait dire NON et qui demande à se ressourcer aux pratiques ancestrales. ‘LIRE AUSSI : Elon Musk évoque la fin du bannissement de Donald Trump sur Twitter).

Laisser un commentaire