Qatar 2022 : Samuel Eto’o à la recherche d’un groupe « humainement bon »

Face aux joueurs Samuel Eto’o dit être à la recherche d’un « groupe humainement bon‘. De l’ambiance au sein de la tanière, l’on peut soupçonner à présent avoir un souci. Le président de la Fédération camerounaise de football s’est exprimé ce 9 juin après le match de l’équipe nationale du Cameroun (Les Lions indomptables) contre les Hirondelles du Burundi. La rencontre s’est achevée par un score d’un but à Zéro. Décevant pour de nombreux Camerounais qui ont pendant 60 minutes attendu en vain un second but de leur équipe nationale après le but de l’attaquant Karl Toko-Ekambi marqué à la 30è minute de jeu au stade Benjamin Mkapa de Dar Es-Salaam en Tanzanie. Le match comptait pour la 2eme journée des éliminatoires de la CAN TotalEnergies Côte d’Ivoire 2023. (LIRE AUSSI : Burundi – Cameroun : Voici les onze qui vont commencer le match).




« Moi je ne suis pas content, du tout ! Vous représentez l’équipe nationale du Cameroun. Je m’en fou de qui est face de vous, vous devez faire le job« , leur a rappelé le président de la Fécafoot. Pour bon nombre de Camerounais, ce match a été décevant venant des quintuples champions d’Afrique, médaillé de bronze de la dernière Coupe d’Afrique des Nations de football qui s’est justement déroulé au Cameroun. D’autant plus que ces derniers ont obtenu leur ticket pour la Coupe du Monde face à une bonne équipe algérienne à Blida. Victoire qui a eu un retentissement mondial grâce à un but assassin du même Karl Toko-Ekambi au temps additionnel alors que les chances du Cameroun étaient amoindries à 1%.

Des lacunes dans le groupe

Samuel Eto’o a rappelé aux ambassadeurs camerounais du foot que « personne n’avait sa place dans cette équipe » et que chacun devra « se bouger » pour en mériter une. En effet, comme le dit lors de la mi-temps l’analyste Simon Ngaka sur le plateau de l’émission Omnisport de Krousty Sanders sur Dash TV, le Cameroun dans cette préparation de la prochaine coupe du monde qui aura lieu au Qatar en cette fin d’année 2022, présente encore « beaucoup de lacunes. Et la principale est son manque d’un banc de touche rassurant« . Le pays ne peut aligner deux groupes A de très bonne facture. Ce pourquoi aussi beaucoup pensent y avoir déjà leur titre foncier.




L’on se rappelle encore que dans les année 80 jusqu’à fin 2000, le pays avait dans son groupe des Lions indomptables qui rivalisaient d’adresse et de talent, qui se bousculaient et embarrassaient de leur génie, expérience et lecture de jeu coachs et manager sportifs. Des qualités qui n’ont pas été du tout suffisantes pour nous faire remporter une coupe du monde, certes, mais qui ont permis au Cameroun d’être cité parmi les grandes nations de football en intégrant le top 10 mondial des sélections ayant remporté plus de titres dans le monde. (LIRE AUSSI : Lions Indomptables : joueurs locaux contre internationaux à Douala).

Objectifs et règles à observer

Dans son adresse d’après match au groupe des Lions du Cameroun et à son staff encadreur, l’ancien capitaine des Lions indomptables n’a pas vraiment mis en cause leur talent et génie. Il a beaucoup plus parlé de la cohésion au sein de la tanière et leur rappeler les objectifs et les attentes du peuple camerounais. « J’ai pris cette présidence pour changer les choses. Et les places seront chères. Personne n’a sa place assurée dans cette équipe. Celui qui veut venir porter le maillot du Cameroun, il fait son job quand il est dans cette équipe. Et je serai content. Je jouerai avec les enfants […] Mais quand on vient, c’est le Cameroun les gars. Et pour moi le Cameroun, y a rien de plus beau. »




Les règles au sein de la tanière sont rappelées ici pour ceux qui veulent porter le maillot du Cameroun. Le président parle de ne faire partie des Lions indomptables que selon « les règles de la Fédération camerounaise de football« . Sans manquer de leur rappeler en plus les combats qu’il mène en back office pour que ce qui s’est passé comme désolations et manquements au code de déontologie dans ce milieu ne ressurgisse pour ternir à nouveau le football au Cameroun.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.