Tchad : jusqu’où ira Mahamat Idriss Deby pour sauvegarder la dynastie ?

Mahamat Idriss Deby

Arrivé au pouvoir à la mort de son père, le Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno, le jeune Mahamat idriss Deby vient de doter son pays d’une nouvelle constitution lui permettant de proroger de 2 ans la transition vers un pouvoir civil. Sortis protester contre ce nouvel agenda politique digne d’une françafrique, les Tchadiens se sont vus imposer la force létale de l’armée. Bilan, plus de 50 morts sur le carreau. Une image qui rappelle aux Africains l a violence de l’idre colonialiste.




Pour bon nombre d’Africains, il est question chaque jour de sonder les élans panafricanistes des jeunes militaires arrivés au pouvoir en Afrique ces dernières années. Assimi Goïta au Mali, Doumbouya en Guinée Conakry, Mahamat Idriss Deby au Tchad et Damiba puis IbrahimTraoré au Burkina Faso. Force est de constater à la lecture des rapports avec l’ancien maître et ces derniers que les Occidentaux semblent bien tolérer la présence du fils Deby au pouvoir. (LIRE AUSSI : Tchad : Mahamat Idriss Deby avec la bénédiction des Occidentaux).

La jeunesse contre Mahamat Idriss Deby

Mais pas vraiment Doumboya, encore moins Goïta. Quant à Traoré, tout le monde attend le signe qui le classerait dans l’un ou l’autre camp. La jeunesse africaine semble de plus en plus en mesure de détecter qui est là où non pour defendre leurs intérêts. C’est ainsi que le Colonel Assimi Goïta à reçu le soutien presque inconditionnel de son peuple au moment où Damiba et Doumbouya en étaient à trouver une légitimité réelle leur provenant du peuple.




Quant à Mahamat, il avait été vêtu de la toge de collabo par les panafricanistes depuis les obsèques de son père au cours dès que l’on y a vu le président français Emmanuel Macron, presque triomphant, venir adouber son irruption anticonstitutionnelle au pouvoir. (LIRE AUSSI : [[idriss

Question incisive

Patients, tolérants, les Tchadiens ont laissé faire les choses au nom de la paix. Seulement, contre sa propre promesse debpasser le pouvoir au civil, du moins de passer aux elections à la fin de la transition, le président de la Transition prend la voie de la prorogation avec ouverture pour une candidature pour un mandat présidentiel futur.




Face à la grogne de la rue, voici que les methodes néocoloniales propres aux régimes mis sur pied par la France après les indépendances sont appliquées. Tirs sur le peuple à balles réelles, disparitions et arrestations de masse. Jusqu’où ira le fils Mahamat pour maintenir la dynastie des Deby Itno au pouvoir au Tchad ? Telle est la question qui interpelle à présent nos consciences.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.