CAMEROUNÉDITORIALSCANDALE

ÉDITO de Simon Ngaka sur le cas de l’animateur Martinez Zogo

Martinez Zogo Liberté presse

Ceux qui t’ont tué, Martinez Zogo, chef de chaine de la radio Amplitude basée à Yaoundé, ne sont pas ceux qui ont porté le coup fatal . NON ! Mais bien plus ceux qui t’ont fait miroiter un quelconque pouvoir sur terre que tu n’avais pas, qui t’ont fait miroiter protection et gloire que tu ne pouvais avoir, ceux qui par derrière te galvanisaient ou te donnaient un peu trop d’assurance que personne ne peut avoir dans aucun pays sous-développé. (LIRE AUSSI : Cameroun VS Côte d’Ivoire : ce que Jeune Afrique ne révèle pas).




Ceux qui sont responsables de ta mort, Martinez Zogo, sont en premier chef ceux qui te soutenaient dans ce déballage risqué dans une néo colonie, te rendant aveugle sur la vanité du mot 4ème pouvoir dans des pays où règne la loi du plus fort, donc du plus riche, du plus influent, qui menaient des combats ou jouaient des jeux de pouvoir à travers toi. À chaque ciel sa liberté d’expression, de la presse et son degré de démocratie, voire leurs natures.

Martinez Zogo dans un champ miné

Comment te le dire autrement de là où tu te trouves à présent ? J’en ai lu qui disaient après ta disparition que si quelque chose arrive à Martinez Zogo alors ….. mais alors quoi ? Sais-tu que beaucoup ne s’arrêteront qu’aux RIP, ou pour certaines têtes à ne faire que de la télé sur ton dos, à jouer aux émotions ? Mais ce n’est pas cela qui ferait chuter le régime ou changer le système en place. (LIRE AUSSI : Cameroun : Cabral Libii apporte son soutien à Nourane Fotsing contre Manaouda Malachie).




Sais-tu pourquoi, Martinez Zogo ? Parce que ceux qui t’ont poussé à la mort, par trop de promesses Assurance Protection, ne t’ont pas dit qu’ils sont tous fils et filles de ce système. Les enfants et heritiers.de la néo colonie. Fil rouge et fil noir. Et toi coincé au milieu jouant au jeu de la mort dans la cour de ceux qui ont vraiment le pouvoir, Le vrai et non le factice. Tu a été le fil jaune bleu du paratonnerre ou de la masse. Ton combat a été vrai Martinez Zogo. C’est tout ce qu’on y retiendra. Tu y croyais sûrement. Tu y a eu tes jours de gloire, mais voilà, demain nous dira si les lignes ont bougées. Eux, ils t’ont tué sûrement.

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 1101 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.