CAMEROUNPOLITIQUE

SÉNAT : bienvenue à la mangeoire RDPC Messieurs les Sénateurs

Paul Biya cree la sonamines ce 15 decembre 2020

30 sénateurs de la chambre haute du parlement camerounais ont été nommés le 31 mars par le Président Paul Biya, conformément au Code électoral en vigueur au Cameroun. Ces 30 personnalités complètent donc le quota requis des 100 sénateurs de la République dont 70 ont été élus lors des élections sénatoriales du 12 mars 2023. Dans sa liste des nominations sous sa discrétion, S.E Paul Biya a nommé Emmanuel Chatue, PDG de Canal 2 International, une des chaînes de télévisions privées que l’on peut bonnement classer du camp de l’opposition, mais qui depuis quelques années a entamé l’effort d’un traitement moins partisan de l’information nationale.




La nomination au Sénat de Sieur Chatué, désormais Monsieur le Sénateur, a fait l’effet d’une bombe sur la toile. Pour ceux qui le veulent du camp de la dénonciation de tout contre le pouvoir, le PDG de Canal2 Internationale serait passé dans le camp adverse, dans la mangeoire Rdpciste qui consisterait à faire goûter un peu d’huile de la sardine à ses alliés et partisans. Mais il n’est pas le seul a avoir bénéficié de la confiance du chef de l’Etat pour une entrée dans cette illustre chambre haute du parlement. Plusieurs opposants y seront également grâce à la volonté du President national du RDPC.

Emmanuel Chatué un des cooptés sénateurs par le RDPC

Le fait marquant de la session du plein droit du Sénat qui va s’ouvrir le 11 avril prochain au Palais des Congrès de Yaoundé sera l’omniprésence du RDPC, le parti au pouvoir, qui a fait un carton plein lors du scrutin du 12 mars en remportant tous les 70 sièges mis en concurrence sur tout le territoire national. Mais aussi la reconduction de l’actuel président Marcel Niat Njifenji dont l’aspect physique interroge sur ses capacités à tenir ce poste pour un mandat complet, quoiqu’on y sait sa présence plus politique que de performances attendues.




A été également reconduit, son 1er Vice-Président Aboubakari Abdoulaye. Le Président Paul Biya a donc à présent tous les leviers pour une nouvelle confiance des 2 chambres du parlement jusqu’à 2025, mais aussi pour céder (🙄❓️) le pouvoir sans vice (vide) juridique d’ici là. Mais le pouvoir en place soulevera toujours la poussière en dansant dans l’eau car les questions de fond sont ailleurs. Parfois dans le partage du pouvoir républicain. Aussi l’on suit depuis quelques mois des théories alambiquées des acteurs politiques de tous bords, lobbiyistes politiques de toutes influences, venir nous convaincre par des théories déchues depuis 2014, encore plus en 2018.

Autrement dit




Pour ceux qui savent saisir l’occasion belle pour faire le larron, nous leur disons : Bonne entrée à la mangeoire sadinarde. Mais le peuple n’est pas dupe des manigances sous cape de ceux qui confisquent les possibilités de pleine épanouissement de sa jeunesse. Donc encore moins de ceux qui profitent des largesses du pouvoir, mangent, essuient la bouche, font semblant de s’opposer et se taisent. 🙏 (LIRE AUSSI : Le Président Paul Biya nomme un nouveau DG des impôts).

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 1155 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.