À LA UNEFOOTBALLSPORTS

Ces 3 raisons ont obligé coach Marc Brys à se rendre à la Fécafoot

Coach Marc Brys à la Fécafoot

Selon une analyse constructive, voici 3 raisons qui ont obligé le coach Marc Brys, nouvel entraîneur de l’équipe première des Lions indomptables du Cameroun, à se conformer aux recommandations de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Depuis sa nomination au soir du 1 avril dernier,  Marc Brys a fait montre de beaucoup d’écarts qui sonnent chez les observateurs comme des signes non-professionnels dans une carrière de sélectionneur national.




Bouder la Fédération, ignorer la convocation de son Secrétaire Général, programmer son point de presse et le tenir le même jour que la date de sa convocation pour une séance de prise de contact avec la direction Technique Nationale, sans aviser la Fédération, ignorer les engagements du label Lions indomptables avec ses partenaires et sponsors, etc. On a même l’impression, et ceci semble vérifié, que c’est sa toute première fois de coacher une équipe nationale, une de haut niveau. Situation qui oblige à respecter des règles établies par la FIFA et que l’on applique lorsqu’on est un coach dudit niveau. (LIRE AUSSI : Marc Brys au siège de la Fécafoot : rapport de la séance de travail).

Première raison

Des trois raisons, la première est sa prise de conscience d’être peut-être instrumentalisé dans la lutte de pouvoir entre son recruteur qui est le Ministre des sports et de l’éducation physique (Minsep), Monsieur Narcisse Mouelle Kombi et la Fédération dirigée par l’ancien international Samuel Eto’o qui en réalité est son employeur et payeur. Sûrement qu’il avait trop écouté les mises en confiance du Ministre ou de l’entourage de ce dernier. Après tout, c’était « Monsieur le ministre » au sens belge du terme.




Seulement, quelques jours au Cameroun lui ont permis de comprendre que ce n’est vraiment pas cela dans le jeu de pouvoir dans le pays du Président Paul Biya. Pendant que le ministre évoque les « hautes instructions du Président de la République » puis retombe sur celles de la « Présidence de la République », la Fédération camerounaise de football de son côté demande le respect de la convention Minsep-Fécafoot et parle de  » hautes prescriptions du Président de la République » en ignorant la délégation de pouvoirs régalien du PRC au Minsep.

2nde raison contre le coach Marc Brys

La seconde est le fait pour le coach Marc Brys de comprendre à ses dépens que le Cameroun a une convention Minsep-Fécafoot qui balise les responsabilités autour des Lions indomptables. Même si cette dernière semble encore flou sur 1 ou 2 points, mais additionnée aux exigences de conformité de l’instance faîtière du football mondial, FIFA, la Fédération dirigée par Samuel Eto’o présente des arguments très convaincants sur ce qui doit être fait entre le Gouvernement (le Minsep) et elle.

Tout ceci est refroidissant d’autant plus qu’il s’est sûrement retrouvé se posant des questions sur qui va convoquer et envoyer des invitations aux joueurs, qui va prendre les dispositions de voyage et d’hébergement si le Minsep continue sur sa lancée ? Et pourquoi la FIFA ne considère que la liste des encadreurs de la Fédération. En voyant le soir même de la publication des encadreurs des lions version Fécafoot la FIFA faire la mise à jour de sont site, alors que celle du Minsep publié depuis des semaines n’y entrait pas, il aura compris que la Fécafoot est membre de la FIFA mais non le département ministériel dirigé par son recruteur et homme politique.

3ème raison contre le sélectionneur belge

Pour la dernière raison, posons nous juste des questions. Comment expliquer au coach Marc Brys que le Minsep te recrute mais c’est la Fécafoot qui te paye ton salaire ? Pour qui ou quelle entité travailles-tu en réalité ? Toute personne intelligente aura compris qu’au lieu de continuer avec le bras de fer en solidarité avec celui qui vous a fait venir, il serait plutôt indiqué de vous rendre chez celui qui vous paye afin de comprendre les termes du contrat et le cahier de charges y afférent. Une autre raison et non la moindre est le statut et la forte personnalité de la personne qui dirige la Fécafoot, son « seul et unique employeur et payeur.




Sans dessin, il a vite compris que le Cameroun et les Camerounais ont pour Samuel Eto’o beaucoup de considération et d’admiration. surtout que ce dernier à son mot à dire dans l’univers  footballistique de son pays et du monde. Mais ce n’est pas fini. Le Minsep peut relancer le combat des ego et Marc Brys peut continuer à jouer le rusé et du mépris envers les Camerounais. (NE MANQUEZ PAS NOS ARTICLES SUR GOOGLE ACTUALITÉS : https://news.google.com/publications/CAAiEG2XSBXLsPuJPRi80d5rvigqFAgKIhBtl0gVy7D7iT0YvNHea74o).


En savoir plus sur Saimondy Actualités

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Simon Ngaka has 936 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.