À LA UNEINTERNATIONAL

Gaza : 210 morts palestiniens pour sauver 4 otages israéliens

Plus de 210 morts palestiniens à Gaza tués par Israël

Plus de 210 morts palestiniens dans cette opération israélienne de sauvetage d’otages qui finit par une tuerie de masse. Israël annonce avoir délivré 4 otages des mains du Hamas ce 8 juin 2024 lors d’une opération qui a duré plusieurs heures et qui serait la plus coûteuse de son histoire. Quatre otages sur plus de 200 qui restent encore entre les fers du Hamas semblent négligeable mais non pour le gouvernement de l’Etat hébreux soucieux de donner un peu d’espoir à son peuple dans la rue depuis plusieurs mois déjà. Selon les services secrets israéliens, plus de 40 otages seraient morts à l’heure actuelle. Mais que dire du sacrifice des palestiniens sur cette action ? (LIRE AUSSI : ISRAËL : le mythe du Dôme de fer infaillible brisé par l’Iran).




Selon le Hamas, vidéos à l’appui, l’opération aurait coûté la vie à plus de 210 palestiniens et en blesser 400 autres. Selon des médias orientaux, « Le bureau des médias gouvernementaux à Gaza a annoncé ce samedi, 09 juin que le bilan des victimes du carnage perpétré par les forces israéliennes dans le camp de Nuseirat, au centre de la bande de Gaza, s’est élevé à 210 morts et 400 blessés’. Précisément sur « les zones centrales, occidentales et orientales du camp de Nuseirat ». (LIRE AUSSI : Drones et missiles iraniens frappent Israël et engagent les alliés).

210 morts palestiniens en plus

Ce carnage serait coordonnée par les Etats-Unis. Pire encore, elle serait effectuée à partir de la jetée temporaire humanitaire construite. il y a quelques semaines par les Américains. Ces derniers avaient justifié cette initiative par le souci d’envoyer du matériel de première nécessité au pauvres habitants de Gaza. L’armée américaine a par contre nié que ce pont – « ses équipements, son personnel et ses installations » – ait servi aux opérations de libération des otages. « Une zone au sud de cette installation a été utilisée par les Israéliens pour assurer le retour des otages en Israël. Toute autre affirmation est fausse », a affirmé le Centcom dans un communiqué. Mais une fois l’opération de sauvetage terminée, le pays de Biden annonce la reprise des aides humanitaires comme si de rien n’était.




Le soupçon peut être légitimé par la réalité géopolitique dans cette partie du monde, d’autant plus que les Eats-Unis restent l’allié N°1 de l’État hébreux. Il est l’État qui lui fourni ses capacités militaires et de renseignements contre le Hamas, qui lui fourni son soutien à l’ONU contre toute résolution internationale qui va contre ses intérêts. Le Congrès américains est même allé jusqu’à voter des résolutions contre les membres de la Cour Pénale Internationale (CPI) basée à la Haye dans l’objectif de les décourager à traduire le Premier ministre d’Israël Benyamin Netanyahou et d’autres dirigeants israéliens en justice. Pour génocide comme le demande l’Afrique du Sud et de nombreux pays du Sud global.

(NE MANQUEZ PAS NOS ARTICLES SUR GOOGLE ACTUALITÉS : https://news.google.com/publications/CAAiEG2XSBXLsPuJPRi80d5rvigqFAgKIhBtl0gVy7D7iT0YvNHea74o)


En savoir plus sur Saimondy Actualités

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Simon Ngaka has 950 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.