À LA UNEÉDITORIAL

Édito de Simon Ngaka: Rassemblement National et Afrique actuelle

Marine Le Pen et Bardella du Rassemblement Natioanl

Le parti de Marine Le Pen, Rassemblement National (RN), a pris en France la tête des Européennes avec son champion Bardella, confirmant ainsi la montée de l’extrême-droite dans le pays dirigé par Emmanuel Macron. Le pays a été contraint à la dissolution de l’Assemblée nationale et la convocation de nouvelles élections législatives le 1er et le 7 juillet prochain. Pour certains observateurs de la scène géopolitique mondiale, l’Afrique pourrait tirer son épingle de jeu avec l’arrivée de Marine Le Pen au pouvoir.




Pas seulement avec un Premier ministre issu du RN, mais au pouvoir à l’Élysée comme Présidente de la République de France. Mais comment cela peut-il être envisagé ? Le discours de la « France d’abord » du Rassemblement National soutenu depuis des années par sa leader est certes séduisant, mais seulement si l’on choisi sciemment d’oublier que ce parti politique est fille du Front National (nom changé en 2018) créé le 05 octobre 1972 par Jean-Marie Le Pen. Et que son ADN est trempé dans du racisme pur et dur et du fascisme aujourd’hui endormis par le besoin stratégique d’une masse critique aux élections multiformes dans sa quête du pouvoir décisionnaire.

De la propagande à la française du Rassemblement National

Les nouveaux dirigeants de ce parti (Bardella depuis 2021) peuvent même être de bonne foi et sérieux lorsqu’ils prônent le retour à la France, la priorité au pansement en interne des blessures béantes de la France socialement étrillée par les deux mandats successifs de son actuel président de la république, Emmanuel Macron, très contesté, mais il se posera un hic de realpolitik. Le dire est facile mais difficile de le mettre en pratique car l’on ne sait pas comment peut faire bien le Rassemblement National une fois au pouvoir en laissant l’Afrique tranquille comme fit un certain Donald Trump, élu président des États-Unis d’Amérique.




Selon les informations factuelles qui font de la France une puissance, quoique moyenne en 2024, sur la scène internationale, la perte drastique de ses intérêts et influences en Afrique en ferait un Etat socialement instable. Aucun gouvernement français, qu’il soit de la droite ou de la gauche, de l’extrême gauche ou droite, ne peut actuellement se passer de la manne africaine. Aussi je pense que nous restons avec ces slogans dans la propagande pour arriver au pouvoir.

Cesser le rêve messianique

Une fois au pouvoir l’on ne pourra quitter le tracée que suivent tous les présidents de la 5ème république depuis le Neonazist De Gaulle. Un autre point très important chers Africains, Barack Obama est de père Kenyan, mais il reste celui qui a ordonné un coup de grâce contre l’Afrique en permettant la mort de Mouammar Kadhafi au profit du monde occidental.( LIRE AUSSI : Emmanuel Macron accentue le sentiment anti français en Afrique).

NE MANQUEZ PAS NOS ARTICLES SUR GOOGLE ACTUALITÉS : https://news.google.com/publications/CAAiEG2XSBXLsPuJPRi80d5rvigqFAgKIhBtl0gVy7D7iT0YvNHea74o)


En savoir plus sur Saimondy Actualités

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Simon Ngaka has 964 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.