Logo double scrutin du 09 février Elecam

Scrutin du 9 février : le boycott était le parjure de l’opposition camerounaise

Appeler au boycott du scrutin du 09 février était sûrement une idée voulant mettre à mal le pouvoir en place, mais seulement l’effet escompté est très loin du compte. Si l’on dit se battre pour que la vie des populations change, si l’on clame haut et fort avoir une majorité du peuple acquise à sa cause défendue, comment comprendre le refus de briguer les mairies, l’endroit idéal où toute formation politique exercerait un pouvoir direct à même de changer le quotidien des citoyens ?

Lire la suite