Autorité Portuaire Nationale : L’APN est réorganisée par le PRC

Une vue du PAD. Autorité Portuaire Nationale, APN

Par Décret N° 2019/174 du 09 avril 2019, le Président Paul Biya a réorganisé l’Autorité Portuaire Nationale (APN) créée en 1999. Le décret est riche en innovations. Par exemple le renforcement des missions de régulateur de l’APN et l’élargissement de l’assiette de ses ressources. On peut dire qu’il était temps pour cette institution de s’arrimer au développement de l’activité portuaire du Cameroun.

En quelques années, le Cameroun a connu la modernisation du Port Autonome de Douala (PAD) avec le décret du chef de l’Etat N° 201034 du 24 janvier 2019 qui est venu renforcer sa dynamique en cours d’implémentation et l’arrimer aux standards internationaux du secteur maritime et portuaire. Mais aussi la mise en service du Port Autonome de Kribi (PAK) le 02 mars 2018.

« le PAK est devenu une marque à part dans le paysage mémoriel des grandes entreprises camerounaises et un acteur incontournable de l’économie nationale et sous régionale des transports et de la logistique », peut-on lire sur le site de cette entreprise d’Etat. Sans oublier la construction du port de Limbé, voire l’entretien du port de Garoua. Il était donc nécessaire de fournir à l’APN les pleins moyens d’assurer la supervision et le contrôle dans le secteur portuaire camerounais.

Les missions de l’Autorité Portuaire Nationale

Par ce décret, le Président de la république fait passer l’Autorité Portuaire Nationale de statut d’établissement public administratif à celui d’établissement administratif et technique « doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière ». L’APN dispose à présent, entre autres missions liées à la nécessité de sa création en 1999, celles de l’organiser en 3 points :

  1. La supervision de l’activité portuaire.
  2. La régularisation des activités portuaires.
  3. Le suivi et l’évaluation de l’activité portuaire.

Dans le décret du 09 avril 2019, des rangs du conseil d’administration, de tutelle technique et financière sont reprécisés et bien détaillés. Sur le plan de son fonctionnement l’APN peut désormais créer des antennes, des bureaux ou de représentations à l’intérieur du territoire national « par résolution du Conseil d’Administration ».

La comptabilité de l’APN

Actuellement, l’APN peut faire valoir trois types de comptabilité :

1- Une comptabilité budgétaire, des recettes et des dépenses.

2- Une comptabilité générale.

3- Une comptabilité analytique.

On le voit clairement, le décret du 09 avril 2019 fournit à l’APN des outils pour lui permettre de gérer au mieux la concurrence en s’assurant que l’accès au service est ouvert au public et s’effectue dans les conditions objectives, transparentes et non discriminatoires. S’agissant de l’élargissement de ses ressources financières, le décret dispose en son article 40, qu’à côté des sources de revenus connus, les nouvelles sources de recettes sont liées à l’homologation des tarifs de services portuaires et au profit des prestations de services. En somme, l’APN, bras séculier de l’Etat dans le secteur, a maintenant le devoir et beaucoup plus de moyens de jouer pleinement son rôle pour faire du secteur portuaire un instrument dynamique, compétitif et sûr. Mais aussi et surtout, un levier important pour l’émergence du Cameroun.

Please follow and like us:
error20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 160 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *