Le Coq Sportif à la cour du roi Lion après le départ de Puma ?

Roger Milla Cameroun maillot Le Coq Sportif 1984

Officieusement, il se dit que Le Coq sportif s’invite à la cour du roi Lion en nouvel équipementier de ses ambassadeurs sportifs. Le contrat avec Puma est arrivé à son terme en 2018. Le Cameroun a refusé de reconduire le contrat avec l’équipementier allemand Puma après vingt années de hauts et de bas. Soit de 1998 à 2018. Depuis quelques heures, il se chuchote qu’il a préféré les services de la marque française « Le Coq Sportif ».

Mais cette marque est en manque de visibilité après des années sans gloire. En effet, après avoir habillé l’argentine du jeune Diego Maradona en 1986,  le Cameroun du jeune Roger Milla entre 1982 et 1987, voire accompagner les Lions Indomptables pour leur premier succès en CAN en 1984, la marque « Le Coq Sportif » s’est complètement effacée de la scène internationale.

La marque « Le Coq Sportif » a besoin d’un nouveau souffle

« Le Coq Sportif » n’était resté équipementier que pour l’équipe nationale de France. Aussi peut-on dire quel coup de pub et de rebondissement si l’information était confirmée ! Sûrement que cette marque rebondirait parce que nouvel équipementier de l’une des plus mythiques équipes de Football au monde. Le Cameroun sait mettre au premier plan ceux qui ont perdu de leur superbe, ou qui n’en n’ont jamais eu. Hugo Broos par exemple. « Le Coq Sportif » n’est qu’un nouveau défi. En février dernier, Seidou Mbombo Njoya, le président de la Fécafoot, avait déclaré que son institution et Puma n’étaient « pas parvenus à un accord ». Il avait indiqué que la fédération camerounaise « reste ouverte à toutes les discussions pour choisir son équipementier ».

Pourquoi « Le Coq Sportif » ne se pointerait-il pas ? Y sommes-nous déjà ? Rien n’est encore paraphé officiellement. Si oui, nous attendons dans nos rédactions des actes officiels et publics qui confirmeraient les publications des deux parties. Mais tout mène à croire que ce sera une nouvelle petite tête d’un animal qui s’affichera sur la poitrine des sportifs appelés à défendre le « vert Rouge Jaune » national. On espère que ce sera à côté bien sûr de la grosse tête du Lion, emblème de « souveraineté » du Cameroun sportif ou politique. C’est selon. Ce qui a mis la puce à l’oreille des sniffers du Web, c’est une petite publication que l’équipementier et la Fecafoot ont publié chacun dans son compte Facebook ou Twitter avec pour principal indice, une question : « Connaissez-vous la fable du coq et du lion ? ».

La France diplomatie et économique en action

On s’attendrait donc d’en voir encore plus car ce premier jet démontre que les communicateurs des deux entreprises sont déjà à pied d’œuvre pour une promotion agressive à quelques jours de la Coupe du Monde de football féminin. Enganamouit et ses coéquipières porteront Coq du côté de la France. La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) verra les hommes avec en Egypte à partir du mois de juin prochain. La France diplomatie est donc en marche pour atténuer le désamour que la grande majorité du peuple camerounais se nourrit chaque jour contre les intérêts français qui, il faut se l’avouer, ont vraiment fondu comme neige au soleil dans ce pays de nationalistes jaloux de leur liberté, et de leur souveraineté. Les Lionnes Indomptables, si tout est conclu dans ce sens, seront les premières à abhorrer officiellement le maillot avec à la place du Puma, un coq.

Mais un coq sportif. Mais déjà, des mécontentements se dessinent dans les réseaux sociaux, l’endroit où les anti-français savent le mieux exposer leur sentiment, mais aussi le meilleur endroit où hommes et femmes de médias savent prendre une certaine température des humeurs. Seulement, ici, nous ne sommes pas au stade des émotions, mais plutôt au niveau des intérêts. La question est celle de savoir que peut apporter aux Lions indomptables, et par ricochet au Cameroun ce nouvel équipementier. Nous dirons beaucoup, car la France reste après tout une grande nation de foot et de la promo. Le gagnant-gagnant devra seul conduire nos actions. Alors connaissez-vous la fable du coq et du lion ? Elles sont nombreuses et variées. A chacun de décrypter.

Please follow and like us:
error20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 160 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *