ÉDITO de Simon Ngaka sur la prétendue célébration des Camerounais victorieux du Brésil

Joie du Cameroun après le but contre le Brésil

Le déplacement des contextes semble la chose la mieux partagée par la république Facebook du Cameroun. Orienter les opinions, le sport favori des récupérateurs politiques de tout et les détracteurs de Samuel Eto’o, de Rigobert Song Bahanag et de la Fecafoot – Officiel . C’est ainsi qu’ils font depuis croire que les Camerounais FÊTENT l’élimination de leur équipe nationale de la Coupe du monde de football qui se joue au Qatar depuis le 20 novembre et qui prendra fin le 18 décembre prochain. Que nenni !




Balayons directement ce véhicule de la pensée de rabaissement d’un peuple en faisant remarquer que nulle part au Cameroun, il n’y a eu des sorties massives de populations, avec couvercles et klaxons de voitures toute la nuit comme cela devait l’être en cas de qualification pour les 8è. Non, il faut savoir contextualiser. Ce que des Camerounais ont célébré 🎉 dans une légitime fierté, et ceci spontanément, sans aucun mot d’ordre, c’est avant tout la brisure d’un signe indien.

Le narratif sur les Lions

Ce match a juste mis un peu de baume au cœur des fans des Lions indomptables mais en aucun moment ces derniers n’ont ni parlé d’un parcours sans faute ni d’une coupe du monde réussie. Drôle que ce soit vous qui piluliez 💊 les plateaux télés et les réseaux sociaux pour demander le respect de la volonté du peuple, de donner au peuple selon sa demande, de le laisser faire ses choix, même de société, reveniez ici lui refuser une simple et éphémère légitime fierté.




Pire, de concocter rapidement un narratif d’après match contre son intelligence et son image. Il faut en plus noter ici que, lorsque ce n’est pas bon ou bien, c’est par ce même élan que sortent les Camerounais dans les réseaux sociaux, du Nord au Sud et de l’est à l’Ouest pour vous signifier leur déception. Mais là, si leur élan épouse vos attentes, ce peuple devient intelligent, respectable, visionnaire, aux aspirations légitimes. Soyez moins intellectuel.le.s par embuscades.

Légitime fierté

Que les hiboux et autres docteurs donneurs de bons et mauvais points, ironisant sur une fierté légitime d’un peuple aussi difficile à contenter que celui du Cameroun, cessent de déplacer les contextes et de faire l’amalgame de tout. Dans ce match, Aboubakar Vincent, alors remplaçant, a scoré et le Cameroun a brisé son signe indien face au Brésil. Il est à ce jour le seul pays africain à avoir pris 3 points face au Brésil, et pris le dessus sur la Celecçao dans toutes les compétitions majeures de la FIFA. Et cela se fête, n’en déplaise à certains. Tout Camerounais de bonne foi sait qu’une telle victoire formate en bien le mental des Lions indomptables pour des rencontres et compétitions futures.🥂  C’est de ça qu’il s’agit.




NB: en image, le retrait de but de Jerome Ngom Mbekeli. Croyez en vos rêves, mais aussi à ceux qui vous permettent de les réaliser. Ce joueur local est le signe non seulement que quelque chose bouge dans le championnat camerounais grâce à  Samuel Eto’o  mais celui aussi d’un coaching très osé mais gagnant de Rigobert Song Bahanag Officiel 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.