À LA UNEÉCONOMIEÉDITORIAL

Cameroun VS Côte d’Ivoire : ce que Jeune Afrique ne révèle pas

Une vue du PAD. Autorité Portuaire Nationale, APN

Une polémique très bien orientée et bien sponsorisée par Jeune Afrique. Ceux qui n’y voient que flou, certains intellectuels et débatteurs sur des sujets recommandés dans les RS et les dimanches y sont tombés les premiers la tête devant. Bref, le PIB d’une nation c’est l’une des méthodes employées pour mesurer la taille et la croissance de son économie. Mais pas la seule. (LIRE AUSSI : Jeune Afrique : le journal aurait-il perdu toute crédibilité en Afrique ?).




Pour rappel, le PIB de la Chine est supérieur de loin à celui de la France, de l’Allemagne, voire des deux réunis mais beaucoup continuent à nous dire que la Chine n’est pas vraiment un pays developpé🤣 malgré son rang de 2nde puissance économique au monde (PIB) ou première en indice réel (PPA). On se rappelle aussi que l’économie de la Russie avant le 24 février 2022 était comparée à celle de l’Espagne, avec une étiquette cependant de pays à revenu intermédiaire supérieur (sous développé).

La chèvre par Jeune Afrique

On en sait plus ce jour sur ces classements et articles rédigés sur commande pour des positionnements géopolitiques et géostratégiques. Que comprendre alors dans tout ce glissement de la pensée lorsqu’il s’agit de données économiques et géopolitiques ? En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, si les dirigeants ont préféré tout laisser entre les mains des étrangers, de brader la souveraineté entrepreunariale pour des calculs de classement économique, et de paraître un dieu de la gestion économique, quitte à eux aussi de comprendre que dans cette position, tous leurs voyants seront au vert.




L’Occident ne peut se tirer une balle à la tempe contre ses propres intérêts en terre étrangère. En Côte d’Ivoire, les entreprises appartiennent aux Occidentaux et orientaux, même les immeubles et certains tronçons de voies bitumées. Le pauvre ivoirien y est presque locataire, possédant la terre par ivoirité mais non ce qui est dessus et en-dessous.

Le mirage ivoirien

Ce qui veut dire que toutes les transactions se passent entre étrangers qui n’ont aucune difficulté à faire du chiffre, à créer une economie prospère, avec toutes les facilitations et mesures incitatives reçues du pouvoir en place, et les banques occidentales qui disposent de liquidités pour leurs compatriotes, entrepreneurs et entreprises. Nous sommes en plein dans un système d’exploitation d’une colonie. Les rues se créent, les ponts se bâtissent, les entreprises prospèrent mais rien ne profite aux colonisés.




Pour le comprendre, regardons du côté de l’Indice de Développement Humain (IDH), cet indice qui nous apprend beaucoup sur l’aisance des vies humaines. si les citoyens d’un Pays vivent mieux, avec le nécessaire pour vuvre heureux (scolarisation, eau, électricité, alimentation, téléphone, internet, salaires, etc.), qui sert à évaluer le niveau de développement des pays en se fondant non pas sur des données strictement économiques, mais sur la qualité de vie de leurs ressortissants.

La malgouvernance camerounaise

C’est ici qu’il faut demander à Jeune Afrique comment un pays avec deux points de croissance depuis deux mandats du Président Ouattara, soit presque 10 années durant, avec un PIB chaque jour vanté aux Camerounais, est loin derrière le Cameroun, que ce soit en IDH, ou en indice de bonheur des nations ? Quelqu’un se sucrerait sûrement dans l’économie ivoirienne à la place des ivoiriens qui sont restés pauvres et moins heureux qu’au temps de Laurent Gbagbo.




Pour le cas du Cameroun, nous ne cesseront pas de décrier avec Jeune Afrique une mauvaise répartition des richesses publiques entre Camerounais. Bref, une société très inégalitaire. Des faits qui plombent son décollage economique effectif depuis 60 ans. 🙏 mais où il fait 2 fois bon vivre qu’en Côte d’Ivoire. (LIRE AUSSI : Classement 2023 puissances militaires : progression du Cameroun).

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.