Cameroun : vérités sur le départ « précipité » de Macron de Yaoundé

Macron à Yaoundé. Selon le programme de sa visite, Emmanuel Macron devait quitter la Cameroun à 23 heures. Ce programme a été publié dans notre site internet. Il indiquait que « 23 h 00 – Courte cérémonie de départ au cours de laquelle M. le Président de la République Française reçoit l’album photo de sa visite au Cameroun. Décollage de l’avion présidentiel. Fin de la visite d’Emmanuel Macron au Cameroun. ». (VOIR ICI : Emmanuel Macron au Cameroun : voici le programme officiel).




Cependant le Président français a quitté le Cameroun presque en catimini. De même comme il est venu. C’est-à-dire comme un voleur dans la nuit. Deux explications  de cette situation dans cet article. Rappelons-nous qu’en 2017, François Hollande est arrivé au Cameroun après 20 heures. Il avait été programmé vers 17 heures mais sa courte visite a été reprogrammée pour cette heure tardive de la nuit pour l’arrivée d’un président dans un pays hôte. Pour des raisons évidentes qui ont poussé en 2022 Emmanuel Macron de jouer à ce même cache-cache honteux.

Faux courage de Macron à Yaoundé

Rappelons-nous également qu’il y a encore deux dizaines d’années, voire encore plus, les dirigeants occidentaux arrivaient en messie très triomphants sur le sol africain. On le voit très clair, cette époque est résolue. Une fois les Africains ont vu la hideur désertée de leurs plaies. Chemin faisant, les rapports de force se sont presque équilibrés avec l’entrée dans les jeux politique et géo stratégique africains de plusieurs autres acteurs géopolitiques.




En moins de deux décennies, la Chine puis la Russie ont réussi à déboulonner les stèles coloniales des mentalités africaines. En visite au Cameroun, Macron a reconnu face au constat d’une journaliste que la baisse drastique du pourcentage des parts de marchés de la France au Cameroun vient aussi du fait « qu’il n’y a pas de chasse gardée ». Une expression que le chef de l’Etat du Cameroun était le premier à employer lors d’une visite en France, et sur le perron de l’Elysée. La frustration française a été cachée par ses autorités sous le terme du « sentiment anti-français » pendant longtemps.

Russie comme mouton noir

A présent ils ont pour mouton noir la Russie. Rappelons qu’il y a encore quelques années, la propagande occidentale était contre la Chine dont ils accusaient d’endetter largement les générations futures africaines. Une sorte de colonisation. Nous touchons ici les deux points qui ont poussé Emmanuel Macron et son prédécesseur à entrer dans la nuit au Cameroun. Les panafricanistes, les populations qui n’en veulent plus, lui avaient réservé des tomates et des œufs pourries. Alors qu’il était encore au Village Noah, il a été signalé à son équipe que des Camerounais se dirigent vers la Poste centrale de Yaoundé pour son humiliation.




Une situation que ne pouvais supporter une image de la France déjà laminée en Afrique et dans le monde. Emmanuel Macron fut obligé d’écourter son séjour au village Noah, de ne pas passer par le diner officiel pour regagner directement son avion sans passer par le diner offert par le Président de la république. D’ailleurs, il n’en avait plus rien à en faire, une fois que ce dernier ne lui a pas accordé l’objet de la demande de sa visite. Et ce dernier élément est le second point qui a fait partir précipitamment le Président de la France du Cameroun.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.