Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont libérés sous conditions

Laurent Gbagbo acquitté cpi

La chambre d’appel de la CPI a prononcé ce 1er février 2019, la remise en liberté sous conditions de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé. Il faut ici rappeler que le président Laurent Gbagbo y est depuis 7 ans et le ministre Blé Goudé depuis 5 ans. Ils y sont écroués après le différend politique entre eux et le camp actuellement au pouvoir en Côte d’ivoire: Le Président Alassane Ouatara et aujourd’hui ex-Président de l’Assemblée Nationale Guillaume Soro.

Acquittés le 15 janvier dernier par la chambre de 1ère instance parce que le procureur Fatou Bensouda n’a pu présenter une seule preuve de quelque crime contre l’humanité dont ils étaient inculpés, madame le procureur avait quand même eu le courage de porter l’affaire en Appel. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé vont enfin recouvrer la liberté. Les juges de la chambre d’appel viennent de décider qu’ils pouvaient sortir de la prison de Scheveningen.

En 15 jours qu’est-ce qui a changé contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé ?

On peut dire très haut et fort que RIEN. Depuis le verdict du 15 janvier aucune autre note à même de mettre en mal la crédibilité de ces deux hommes politiques n’a fait surface. Avant son verdict de ce jour, le huis-clos a donné plutôt un goût de remake qui a fait dire aux observateurs que les tractations étaient ailleurs, dans les milieux politiques et non plus dans celui de la justice et de l’équité. Un huis-clos dont l’objet principal aurait donc été la négociation des conditions de leur remise en liberté.

Le juge président de la CPI, le Nigérian Chile Eboe-Osujidont a déclaré que « La chambre d’appel a décidé à l’unanimité l’ajout d’un ensemble de conditions qui assortissent la mise en liberté […] Ces conditions sont imposées pour protéger l’intégrité du processus judiciaire […] jugement écrit énonçant ces conditions sera rendu disponible plus tard dans la journée ». Parmi ces conditions, nos deux acquittés ont dont l’obligation de résider dans un État membre de la CPI. Ceci afin de toujours être disponibles pour la cour. A la CPI donc de négocier avec les Etats qui souhaitent les accueillir. Fadi el Abdallah, le porte-parole de ladite Cour explique qu’« il faut identifier un État qui sera prêt à respecter les conditions établies par les juges […] Entre temps, il peut y avoir des accords intérimaires pour permettre à MM Gbagbo et Blé Goudé de bénéficier au plus vite de leur libération conditionnelle. »

Mais qui ira où?

Nady Bamba, la seconde épouse de Laurent Gbagbo et l’un de ses fils vivent en Belgique. Pour des raisons familiales le choix de ce pays est plus probable pour Laurent Gbagbo. ce dernier pourrait tout aussi faire un autre choix, beaucoup plus stratégique dans la mesure où cette affaire n’est pas terminée. Quant au ministre Charles Blé Goudé, l’incertitude régnait ces derniers jours, mais des demandes ont été faites auprès de plusieurs Etats Européens. Au moment où nous faisons ce papier, Simone Gbagbo n’avait pas encore réagit au verdict de la Cour d’appel. La chambre d’appel a demandé par ailleurs au greffe de prendre le relais et de préparer le départ des deux personnes acquittées. A noter que la chambre pourrait réaménager les conditions de cette remise en liberté tous les six mois. Nous ne pouvons terminer sans penser que la libération sous conditions peut être perçue comme un cadeau fait au bureau du Procureur que la Cour n’a pas voulu humilier.

Please follow and like us:
error20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 171 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *