Egypte 2019 : le sort du Cameroun dépendrait toujours du TAS

Lions Indomptables du Cameroun

Malgré leur brillante victoire 3 buts à 0 sur les
vaillants Cœlacanthes des Comores, le sort des Lions indomptables dépendrait toujours du TAS. La CAF et les Sponsors de la CAN sont-ils prêts à perdre beaucoup d’argent lors de la compétion Egypte 2019 en Egypte, en laissant prospérer la requête d’un bleu qui rapporterait beaucoup moins que le quintuple champion d’Afrique ?

L’attaquant Camerounais Eric Choupo Moting fêtait ses trente années sur terre d’une belle manière ce samedi 23 mars 2019 au Stade Fandena. L’attaquant de Paris Saint Germain a ouvert le score à la 38ème minute sur une belle passe de Joël Tagueu. Il venait ainsi de rassurer des milieux de supporters partout dans le triangle national car, malgré la possession de balle qui était favorable au Cameroun durant toute la première mi-temps, les spectateurs et les téléspectateurs partout dans le monde, supporters de l’équipe fanion, n’avaient qu’une seule chose en tête, le but libérateur qui donnera un avantage et bon positionnement qualificatif du sur le Malawi et le Comores. Le Maroc quant à lui est déjà qualifié.

Une seconde mi-temps Cameroun – Comores de charme

Après le Capitaine des Lions, c’est autour de Christian Bassogog de rassurer tout le monde avec un tir depuis l’entrée de la surface de réparation concrétisé par un but qui donne un bel avantage de 2-0 à la 53ème minute. L’œil du coach a vu juste dans son remplacement en permettant à Clinton Njié qui joue à Marseille de confirmer toute la dimension de son talent à la 88ème minute. Avec un match nul à l’aller, le Comores avait sûrement pensé que sa toute première qualification à une phase finale de la CAN passera par  le Cameroun. Que non ! Les poulains de Clarence Seedorf seront bel et bien à la CAN pharaonique, du 21 juin au 19 juillet 2019. Malgré que cette organisation lui a été retirée pour un glissement pour 2021.

Dans une autre rencontre du groupe B, Le Malawi a fait nul avec le Maroc 0-0. C’était vendredi. Au classement de ce groupe B, sont qualifiés, le Maroc est 1er avec 11 points et +5 en goal d’average, suivi du Cameroun avec 11 points et +3. Les Comores et le Malawi sont éliminés avec 5 points et -4 chacun. Il faut dire que les tenants du titre étaient attendus avec toute la cacophonie qui s’est développée dans le milieu sportif camerounais, avec les scoops de corruption, de détournement, de rétro commission, et les manquements de la COCAN. En ce qui concerne le jeu lui-même, avec l’émergence de nouveaux challengers au titre continental, malgré que les lions indomptables du Cameroun ont administré une véritable correction aux vaillants Cœlacanthes des Comores, l’entraîneur Clarence Seedorf et de son adjoint Patrick Kluivert. Devront encore hausser le niveau de notre équipe nationale actuelle. Les Comores sont au Tribunal Arbitral des Sports (TAS), certes sans avoir pour le moment déposé tout ce qu’il fait pour que cet organe chargé d’arbitrer les litiges sportifs se penche véritablement sur le contentieux qu’ils ont introduit contre le Cameroun. En effet, selon les Comoriens, « le Tribunal Arbitral du Sport a refusé à la Fédération comorienne (FFC) le bénéfice de la gratuité des procédures … prévue par l’article R65 du Règlement TAS ».

Le cas Cameroun – Comores au TAS

En effet, Les Comores conservent un ultime espoir d’aller à la CAN 2019. Pour cela, il faudra obtenir la défaite du Cameroun sur tapis vert. La Fédération comorienne (FFC) a déposé il y a plusieurs semaines un recours devant le Tribunal arbitral du sport contre la Confédération africaine de football (CAF). La FFC dénonce en effet le maintien du Cameroun en éliminatoires par la CAF. Elle veut que le TAS fasse appliquer le règlement de la compétition. Si avant le match de Samedi, tout semblait être en leur faveur, à présent derniers de la poule B, sauf miracle, on ne voit pas comment la Confédération Africaine de Football et ses sponsors préféreront perdre beaucoup d’argent et une belle compétition en 2019, pour les beaux yeux d’un bleu qui rapportera beaucoup moins que le quintuple champion d’Afrique. Mais comme tout est possible, cela aura un goût de complot contre le pays de Hayatou.

Dans une interview accordée à L’Equipe, Ben Amir Saadi, manager général des Comores, a fait le point sur la situation : « La CAF fait tout pour que notre procédure n’aille pas au bout. […] c’est la CAF qui a enfreint son règlement, pas le Cameroun … ». Qui veut comprendre peut comprendre que nous sommes en face de gros intérêts avec de gros sponsors. Cependant, il faut comprendre que la victoire du Cameroun sur les Comores est plutôt susceptible de réveiller les appétits contestataires du Malawi qui, aujourd’hui classée avant dernier de cette poule, pourrait aussi se tourner vers le TAS pour faire la même requête que les Cœlacanthes. Sachant que nous sommes à présent à 6 points de différence entre le Cameroun et ses deux suivants. Un mince espoir pour nos deux éliminés, si l’on ne tient compte que du score du jeu sur le terrain. En somme, malgré sa victoire, le sort du Cameroun reste suspendu aux décisions du TAS ou du moins à l’offensive ou non des autres équipes qui ont la légitimité de tout faire pour se retrouver au rendez-vous sportif le plus important du Continent Africain. Sauf revirement donc, l’équipe du Cameroun défendra son titre lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 de football.

Please follow and like us:

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 223 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *