Bientôt la fin de l’hégémonie occidentale sur le monde vue par E. Macron

Emmanuel macron parle de l'hégémonie occidentale

Pour Macron l’hégémonie occidentale est plombée à présent par la chine, la Russie et « l’émergence de l’Afrique qui n’est plus à nier ». Dans son traditionnel discours d’ouverture de la conférence des ambassadeurs, qui marque la rentrée annuelle des diplomates ce 27 août 2019, le Président  de la France n’est pas allé par quatre chemins pour dire à son peuple de prendre en compte deux bouleversements qui s’opèrent déjà à l’international. La puissance chinoise devenue supérieure à celle de toute l’Union européenne, de la plupart des nations occidentales, et « l’émergence de l’Afrique qui n’est plus à nier ». 

Selon le Président Macron, la France et l’Europe « ne sont plus ce qu’elles ont été il y a quelques années ». Lire sur les Gilets jaunes. La France par exemple a perdu « beaucoup » de parts « dans l’économie du monde » et « dans l’industrie ». Par la suite il dire que « Nous sommes en train de vivre sans doute la fin de l’hégémonie de l’Occident sur le monde », en laissant quelques secondes après la sentence, afin que les ambassadeurs en face de lui et les occidentaux réalisent bien le coup. Dans le cas où la réforme industrielle et économique ne s’opère pas, « la France disparaîtra », dit-il. comme « on a vu des civilisations, des Etats disparaître et être oubliés ». De la bouche même de Macron l’Europe semble ce jour dépassée « dans l’économie mondiale … la technologie … la 4 et 5 G …  dominées par les Chinois … le numérique … la culture … et la défense ».

La dernière carte occidentale selon Macron

Un appel aux occidentaux à se redéployer dans les secteurs stratégiques du monde pour ne pas devenir des Etats « alignés ». L’Occident est arrivé à son point culminant et ne lui restent que les derniers soubresauts d’une civilisation qui a su dominer le monde mais qui obéit à présent à la loi naturelle. L’Ecclésiaste dans la Bible dit : « Il y a un temps pour tout … Il y a un temps pour vivre, un temps pour naître et un temps pour mourir ». Toutes les civilisations naissent, vivent et meurent un jour comme les étoiles. On le sait depuis la disparition des dinosaures, de la Rome antique, de la grande Grèce, de Carthage, de l’Egypte, de l’empire du Ghana, celui de Adama, du Congo, etc.

Pour Macron, « la Chine et la Russie ont pris des parts de puissance dans le monde parce que la France, l’Angleterre et les Etats-Unis ont été faibles … Nous avons mis des lignes rouges, ils l’ont franchi et nous n’avons pas réagi … Ils l’ont bien compris … Ils s’en servent bien ». Avec la larme à l’œil, il expose ainsi un profond sentiment de trésor perdu. « La Russie est dans tous les conflits du monde … En Syrie, nl Libye … Elle est en train de revenir … en Afrique … et cela n’est pas de notre intérêt ». Mais lorsque Macron dit que : « L’Afrique est bien plus pour nous. L’Afrique est cet indispensable alliée … pour que la France continue à jouer son rôle de puissance dans le monde », on comprend clairement que sans l’Afrique, la France n’est que l’ombre d’elle-même. Elle s’appuie sur l’Afrique pour exister au sein des vraies puissances mondiales, pour se doter d’un rayonnement qu’elle ne peut avoir autrement.

LAfrique pour sauver lhégémonie occidentale ?

Macron dit que la France a bâti des universités dans des pays tels que le Sénégal, la Côte d’ivoire comme « une voie que nous devons prendre » pour injecter « notre civilisation et notre langue et model de vie à l’international … dispenser des enseignements en Français, dans le modèle français … c’est cela la nouvelle stratégie de la France… ».  Il est très important de comprendre que le décédé n’est pas encore mort, et comme un phœnix, il pense renaître autrement par la pensée occidentale. « Demain se construit en Afrique », finit-il par laisser tomber.

Une vérité lourde de sens, devant les diplomates très au courant de ce qui est en train de se jouer. « Nous avons fait des erreurs par le passé et nous devons nous inspirer des erreurs faites … Nous ne devons plus avoir des rapport d’influence avec l’Afrique … il ne faut pas oublier qu’il y a une politique chinoise, russe, turque, indienne et même américaine dans ce continent … nous avons longtemps sous-estimé l’impact … c’est dans cette stratégie que nous devons aller … beaucoup de choses sont en train de bouger … je suis allé dans des pays où pendant 10, 15 ans aucun président Français n’était allé … pour constater que nous avons désindustrialiser ces territoires ». Il parle sûrement de la Guyane française ou de Saint-Marin. Ce discours est très intéressant pour les Africains, d’autant plus qu’il nous permet de comprendre, au-delà de la pensée occidentale, ce qu’est devenue la France, son économie, sa politique étrangère, son orientation diplomatique, ses stratégies. Aux Africains de comprendre que ce pays ne vit plus, mais il survit.

Please follow and like us:
error20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 139 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Une pensée sur “Bientôt la fin de l’hégémonie occidentale sur le monde vue par E. Macron

  • Avatar

    Que la France comprenne que les temps aussi changent et les évènements se différents, l’Afrique doit reprendre sa place datant et être à son tour une puissance mondiale.Vous pouvez trompés une génération mais pas toutes les générations dit-on.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *