Puma ou Coq sportif : polémiques autour du bus des Lions indomptables

Nouvelles polémique au Cameroun, autour du bus des Liions Indomptables. Des Camerounais plaident-ils pour les intérêts de  » Le coq sportif » ? Quels contrats lient l’équipementier français aux Lions indomptables, à la Fécafoot et à l’Etat du Cameroun ? Dans cette CAN du Cameroun, de nouvelles polémiques autour du bus des Lions indomptables Lorsque les Camerounais se battent pour sauver et sauvegarder les intérêts d’un équipementier, en plus français, c’est tout simplement ahurissant et lamentable.




Depuis le débarquement au port de Douala-Bonaberi ce 23 décembre des bus ( 14, 27 et 70 places), des 24 délégations nationales qui vont prendre part à la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Football qui se tiendra du 9 janvier au 6 février 2022 sur 6 sites au Cameroun, la polémique sur les nom et logo de l’équipementier affichés sur le maillot d’un supporteur choisi pour symboliser la joie et l’effervescence de cette CAN (le hemley), ne cesse de s’enflammer dans les réseaux sociaux. Certains vont même jusqu’à parler de non respect dudit équipementier qui n’est tout autre que le Français « Le coq sportif ».

Le Coq Sportif en arme de déstabilisation ?

D’autres y voient un sabotage bien conçu pour que « Le coq sportif », le sponsor officiel actuel de l’équipe nationale, lâche le Cameroun à la dernière minute, à quelque plus de 2 semaines de cette CAN, s’il n’est pas d’accord face à cette image, mais surtout pour sauver la face de son label. Très peu se tournent vers les contrats liant l’équipe nationale du Cameroun, les Lions Indomptables, la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) et leurs sponsors et partenaires. Sommes-nous face à un nouvel impair dans cette CAN, ou alors c’est un épiphénomène dans la mesure où l’équipementier n’est pas impliqué, ni ses nom et logo, dans l’achat, la décoration, l’aspect matériel et physique, bref le transport du bus des Lions indomptables du Cameroun ? À la Fédération camerounaise de football de vite rassurer les Camerounais dessus.




Selon nos informations, c’est la TotalEnergies CAF Champions League & Confederation Cup qui s’occupe de la gestion automobile (transport) avec son partenaire SMT pour les équipements roulants des délégations officielles, Comme le fait Hyundai lors des différentes coupes du monde FIFA World Cup. Pour ce qui est du branding de ces bus débarqués de la #TotalEnergiesCAN2021, l’entreprise camerounaise FastPrint aurait obtenu ce marché. Ce qui veut dire que le Cameroun réceptionne tout juste les équipements roulants de transport et peut aussi se porter victime du branding sur le bus de son équipe nationale.

Elans de sabotage ?

Mais une chose est sûre, la polémique ne nait que dans la tête du camp des perdants à l’élection du 11 décembre dernier et ne grossit que pour mettre à mal le Comité d’organisation de cette 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CoCAN) dont le Président est le Ministre des Sports et de l’Education Physique, le professeur Mouelle Kombi et dont le Vice-président est l’ancien capitaine des Lions Indomptables Samuel Eto’o Fils, dont incombent le bon déroulement de cette compétition africaine dans tous ses aspects. (Liste des 28 sélectionnés pour la CAN 21)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.