Cameroun : amalgame autour du Passe vaccinal CAN de la CAF

Passe vaccinal obligatoire pour tout citoyen camerounais ? Arrêtons cette communication maladroite autour du message du 31 décembre 2021 du chef de l’État du Cameroun. Le Président Paul Biya n’a jamais rendu la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour tout citoyen camerounais. Voici pourquoi.




Il n’y a pas de passe sanitaire au Cameroun, encore moins de Passe vaccinal. Le Cameroun est, à ce que demande le protocole sanitaire CAF,  face à une imposition d’un « Passe-vaccinal CAN » pour qui veut de son plein gré se rendre au stade où dans les villages CAN, mais non pas aux bars et aux boîtes de nuit comme dans la nuit du 31 décembre 2021 au1er janvier 2022 où seuls les mesures barrières restent en vigueur. Ainsi, celui qui ne va pas au stade n’est pas obligé de se vacciner.

Et sa vie continuera sans. Le chef de l’Etat a donc tout simplement employé une phrase incitative et non qui impose. « JE DEMANDE A TOUS ET À CHACUN DE SE FAIRE VACCINER. » n’est pas « DÈS CE JOUR OU DORÉNAVANT sur tout l’étendue du territoire, il faut être vacciné pour vivre en public « 

Raisons pour ne pas être au passe vaccinal

Certes le premier Ministre, Chief Nkak Dion Nguté peut nous sortir ses instructions demain matin qui voudront mettre en application par la force et la force des instructions du 1er Ministre, la demande du chef de l’Etat. Si cela advient, la question de la clarté des instructions présidentielles, celle du principe actuel de la  Non obligation vaccinale de l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé, qui jusqu’à date ne l’a point imposé aux États du monde, et celle de la logique de la parole du PRC, vont se poser avec grand bruit. Poussant à croire que celui qui ne fabrique ni ne produit un vaccin l’impose à son peuple tandis que le fabricant refuse de l’imposer au sien.




POUR UNE CAN SAISONNIERE, L’ON NE PEUT PRENDRE avec autant de légèreté LA VIE DES CAMEROUNAIS. Pour cela nous nous tournerons vers nos chercheurs et scientifiques, par collèges, ils seront les  seuls qui devraient répondre d’une obligation vaccinale ou non, avec preuve et pourquoi. Rien de « complotiste » ici, mais de logique et de prudence. Les Camerounais forment un peuple qui sait s’incliner face aux évidences pour sa survie. Pour rappel, la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Football se tiendra du 9 janvier au  6 février 2022.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.