Cameroun : les maillots et dérivés One All Sports des Lions Indomptables en vente

Maillots One All Sports des Lion indomptables du Cameroun

En quelques heures, des milliers de maillots des Lions Indomptables du Cameroun de l’équipementier américain One All Sports ont été vendus comme de petits pains. D’aucuns parlent de plus de 10 000 maillots vendus en 24 heures seulement. Après bien de doutes sur la disponibilité à temps des équipements sportifs de l’équipe nationale du Cameroun qui devra prendre part à la Coupe du Monde de football (20 nov. 2022 – 18 déc. 2022), voici que l’offre abonde.




Les boutiques ont ouvert et la soif de la nouveauté étanchée à qui peut débourser 39200 FCFA le maillot. 19 900 FCFA pour un polo, 6 500 FCFA pour une écharpe, 12 500 FCFA pour un parapluie, voire des casquettes à 4 950 FCFA, 9 700 FCFA et 14 900 FCFA. Des questions demeurent cependant sur le litige qui court les tribunaux, opposant Le Coq Sportif et son ancien partenaire qu’est la Fédération camerounaise de football (Fécafoot).

Les maillots de la souveraineté

Certes dans un jugement plus ou moins partial, le juge des référés a ignoré ses propres constatations et prémices dans cette affaire et ne parle que de l’abus de contrat par l’instance faîtière du football camerounais dont serait victime la partie française. Une ordonnance directement attaquée par le conseil de la partie camerounaise. Mais qu’à cela ne tienne, tous les signaux sont présents pour faire comprendre aux dubitatifs que le label qui sera aux côtés de l’équipe du capitaine Vincent Aboubakar au Qatar2022 sera bel et bien One All Sports et non pas l’autre.




Pour ce dévoilement et cette mise en vente officielle des maillots des Lions Indomptables, David Mendelsohn, le fondateur du Label One All sports, a fait le voyage pour le Cameroun. La cérémonie a été faste et très médiatisée comme seul sait le préparer Samuel Eto’o Fils, depuis qu’il est le nouveau patron du football du pays. Depuis le 11 decembre 2021, la tour de Tsinga semble avoir été exorcisée de tout ce qui lui faisait marcher la tête en bas.

La suite ailleurs

Si le Cameroun en avait besoin pour officialiser son maillot et le populariser à travers plus d’un support digital et via le canal des médias, la Fécafoot quant à elle en demandait et a su répondre à la plainte de Le Coq Sportif et surtout à l’ordonnance du juge des référés du Tribunal de Paris qui aurait ainsi rendu une ordonnance beaucoup plus colonialiste que d’équité, jouant savamment dans la justice du colon que celle attendue dans le prétoire en 2022. Pour rappel, Le Coq Sportif au moment de la rupture du contrat « n’a pas respecté son obligation contractuelle essentielle de payer la contrepartie de ses engagements au 1er avril 2022 en vertu de l’article 9 du contrat, à savoir la somme de 187 500 euros. Encore moins la somme de 125 000 euros pour la qualification des Lions Indomptables au mondial 2022 qu’elle s’était spontanément engagée à payer également au 1er avril 2022. », selon la Fécafoot.




Ceci corrobore donc la promesse de Samuel Eto’o lorsqu’il dit un jour que ce sera One All Sports avec le Cameroun au Qatar. En attendant la fin de cette bataille juridique, la majorité des Camerounais ont plutôt aimé et apprécié à leur juste valeur les 3 maillots (vers Rouge et blanc, le maillot jaune a été exclu) que leur équipe nationale de football va aborrer dans quelques jours.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.