INTERNATIONAL

Mali, Burkina Faso, Niger signent un accord de défense commune

Hélicoptères et des radars livrés au Mali par la Russie

Historique est la signature d’un accord de defense commune ce samedi, 16 septembre 2023, entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Il y a comme un parfum de réalisation d’un vrai noyau de l’unité africaine en Afrique de l’Ouest où Mali, Burkina Faso et le Niger viennent de signer une alliance de défense commune qui ne soit imposé par l’exterieur.




Les 3 pays de la région sahelienne du continent africain ayant changé de pouvoir politique par des coups de forces ont décidé de se mettre ensemble contre le diktat du monde occidental, exploitateur de leur sous-sol, et des vies des citoyens de leurs peuples. Ce accord de defense commune prévoit que les trois pays se portent mutuellement secours en cas de rébellion ou d’agression extérieure. Selon le Président de la Transition malienne Assimi Goïta, depuis son compte X (ex-Twitter) : « Cette « Charte du Liptako-Gourma » créé « l’Alliance des États du Sahel » (AES). Et d’ajouter que son but est « d’établir une architecture de défense collective et d’assistance mutuelle ».

Accord de défense commune panafricaniste

Mais que dit cet accord de défense commune pour susciter autant de littérature dans le monde occidental ? Concrètement, comme dans l’article 5 du Traité Atlantique Nord (OTAN), l’article 6 de la charte signée par ces 3 pays prévoit que « toute atteinte à la souveraineté et à l’intégrité du territoire d’une ou plusieurs parties contractantes sera considérée comme une agression contre les autres parties et engagera un devoir d’assistance et de secours de toutes les parties, de manière individuelle ou collective, y compris l’emploi de la force armée pour rétablir et assurer la sécurité au sein de l’espace couvert par l’Alliance ».




Comme quoi, la boucle est bouclée. L’obstination de la Cedeao à brandir la répression militaire contre ces nouveaux regimes aurait plutôt accéléré les choses dans cette partie de l’Afrique. Des voix s’élèvent même à présent, invitant d’autres pays voisins à intégrer cet accord de défense commune afin de mener les esprits vers l’unité africaine prônée par le leader ghanéen Nkwamè Nkrumah qui exposait dans sa célèbre pensée politique ‘Africa must unite », l’Afrique doit s’unir. (LIRE AUSSI : Ali Bongo libre de ses mouvements (Communiqué officiel).

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 1157 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.