INTERNATIONAL

La France quitte le Niger pour les vraies raisons suivantes

Emmanuel Macron annonce la fin de abondance en France

La France quitte le Niger finalement. Elle perd du coup son bras de fer face aux nouvelles autorités de Niamey. Pourtant pendant deux mois, Emmanuel Macron s’est bombé le torse, promettant plusieurs fois aux Français et à ses alliés que son ambassadeur ne quittera pas Niamey comme le souhaite les Nigériens. Il vient de se dédire et une fois encore de se pajurer en mondovision comme au mali, en rappelant son ambassadeur et en acceptant la fin de la coopération militaire et diplomatique imposée par Tidjani.




En réalité, additionnées à la détermination du peuple du Niger, les prises de parole du Burkina Faso et de la Guinée Conakry à la 78ème session de l’Assemblée Générale de l’ONU auraient donc poussé la France a quitter le Niger, et le Sahel. Comme un coup de massue sur le crâne d’une bête féroce déjà touchée mais obsédée par sa proie, devenue une proie bien traquée en retour, la parole des ambassadeurs de ces deux pays à cette session de débat public a fait mouche, parce que décomplexée. Des vérités dites par les Africains du haut de la tribune de l’organisation des Nations Unies à fait comprendre aux dirigeants européens et occidentaux en général que les carottes sont bien cuites.

La France quitte le Niger malgré elle

Ayant tout fait pour que les nouvelles autorités du Niger ne s’expriment pas lors de ces débats publics malgré leur presence à New-York, ceux qui ont joué des coudes pour évincer la parole de semblent en même temps avoir minimisé les vrais enjeux géopolitiques en cours. Mais surtout ont simplifié la charte récemment signée entre les 3 États. Si non, ils auraient compris que le Mali, le Burkina Faso et le Niger fonctionnent à présent main dans la main. C’est pour cela que la situation actuelle au Niamey a été invitée dans les discours du Burkina Faso puis du Mali. Pour dire que ce que le Niger avait à dire a toujours été dit par ses alliés et entendu par le monde, solidaires dans leur guerre contre les impérialistes.




La France quitte le Mali, dépassée par la coalition et son.isolement sur la scène internationale. Elle n’a pas l’appui des États-Unis, son gendarme. Dans leur discours il a été clair que si le Niger est attaqué, entrent en guerre Burkina Faso, Mali, et dans une moindre mesure la Guinée Conakry. D’ailleurs, du haut de cette même tribune, le Togo a déclaré ne pas pouvoir attaquer militairement son voisin, tandis que les Gouverneur des Etats du Nord du Nigéria ont quant à eux depuis annoncé leur opposition à coopérer militairement avec les ordres quelconques du Président Tinubu contre le Niger. La France n’avait donc plus le choix. Entre Image réelle présentée en mondovision et impossible de trouver de vrais soutien pour une attaque armée sous le masque de la Cedeao

(LIRE AUSSI : Mamadi Doumbouya annonce la fin de la démocratie occidentale en Afrique.).


En savoir plus sur Saimondy Actualités

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Saimondy

Directeur de la publication de Saimondy. Analyste géopolitique, Journaliste-écrivain et éditeur, artiste musicien et producteur.

Saimondy has 299 posts and counting. See all posts by Saimondy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.