INTERNATIONAL

Le Niger suspend sa coopération avec la Francophonie

Dans un communiqué lu à la télévision publique par le Colonel major Abdourahamane Amadou, porte-parole du CNSP, les autorités de Niamey annoncent « suspendre toute forme de coopération » avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Réaction prise après la suspension par le Conseil permanent de la Francophonie du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie et le gouvernement de la République du Niger, dans le souci de condamner le coup d’état du 26 juillet dernier et de demander le retour à l’ordre constitutionnel, en plus de la libération de Mohamed Bazoum.




A quelque chose malheur est bon peut-on parler dans ce cas. Selon les autorités maliennes, il était temps de réviser les termes de certaines coopération en profondeur. Aussi lit-on dans ce communiqué que la Francophonie ne « protège que les intérêts de la France », qu’elle est un instrument politique et diplomatique aux mains de la France qui s’en sert pour dominer les autres peuples. « La décision de suspendre la République du Niger de l’Organisation, ainsi que de la coopération multilatérale répond, nous le savons, au diktat et aux intérêts de la France […] et ne fait que confirmer que la Francophonie a toujours été utilisée par la France comme un instrument pour défendre les intérêts français ». (LIRE AUSSI : Gabon : CEMAC et CEEAC disent non à Brice Oligui Nguema).

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 1157 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.