Paul Biya brandit l’épée russe contre l’ingérence américaine

Paul Biya et le diplomate russe Anatoly Bashkine au Palais de l'Unité, Cameroun.

Le chef de l’Etat Paul Biya a reçu le diplomate Russe après l’Américain Tabor Nagy, le « Monsieur Afrique » de Donald Trump. La diplomatie du VETO est celle que l’un des chefs d’Etat les plus expérimentés de la planète a choisi activer. Peut-être avec raison. Là où beaucoup ont choisi plier l’échine, le Cameroun aurait choisi le jeu des intérêts. Le Président camerounais Paul Biya est un grand stratège. Cela fait quelques jours que l’arrivée de Tabor Nagy au Cameroun a suscité des passions en n’en plus finir.

Par RFI et ses relais, le monde entier a su que la star venait, que le sauveur des opposants camerounais venait donner son ultimatum de déguerpissement à celui qui a vu passer trois ou quatre présidents Américains, depuis Bush père aujourd’hui décédé. Pour les adversaires de Paul Biya, le diplomate américain était venu faire bouger les lignes. Il s’est dit qu’il était venu par exemple négocier la sortie des leaders du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) de Kondengui où depuis plus de six semaines, ils sont gardés, entre autres, pour insurrection et hostilité à la patrie. Seulement, comme dans tout Etat de droit, entre un statut de prisonnier politique et celui de vandale, les Camerounais sont divisés et seule la justice pourra trancher.

S. E. Anatoly Bashkine au Palais

Ce 27 mars 2019 à Yaoundé, c’est au tour du diplomate Russe d’être reçu par le même chef d’Etat pour parler « des sujets d’intérêt commun aux plans politique, économique et humanitaire ainsi que sur les principaux sujets d’actualité internationale », a-t-on appris à la sortie du diplomate Anatoly Bashkine depuis le perron du Palais de l’Unité, raccompagné par le chef du protocole d’Etat Simon-Pierre Bikélé. Il s’agit du même Cameroun. Comme il s’est dit pour Tibor Nagy, qu’avec S. E. Paul Biya, il n’aurait pas seulement parlé affaires sans parler de sa longévité au pouvoir, du cas Kamto, de celui des Droits de l’Homme et de la crise sociale dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, il serait donc juste de penser que ce même exercice a été fait par le diplomate Russe.

Il faut même penser que Paul Biya aurait même parlé en vidéo conférence avec Vladimir Poutine, les yeux dans les yeux, pour avoir le cœur net sur l’activation réelle d’un VETO russe un jour à l’ONU si d’envergure, les USA s’engageraient sur le chemin d’ingérence dans les affaires de son pays. Cela s’appelle aussi du réalisme, ou encore relève de la diplomatie de la neutralisation. Suite à l’audience accordée à l’ambassadeur de la Fédération de Russie, Anatoly Bashkine, le Président camerounais Paul Biya a annoncé sur son compte Twitter avoir été invité à prendre part au tout premier sommet Russie-Afrique qui se tiendra en octobre prochain dans la ville russe de  Sotchi. Et ceci montre l’importance accordé à notre pays par Son Excellence Poutine.Yaoundé et Moscou sont liés par une coopération vieille de plus de 55 ans.

Réponse favorable de Paul Biya

C’est le 23 décembre 2017 que S. E. Paul Biya a reçu au Palais de l’Unité les Lettres de Créances de S. E. Anatoly Bashkine, le nouvel ambassadeur de la Russie au Cameroun. Ce dernier remplaçait à ce poste S.E. Nicolay RATSIBORINSKY qui lui avait été reçu en audience  le jeudi, 12 janvier 2017 pour parler de la nouvelle politique et des nouvelles orientations de la coopération russes avec notre pays. Il avait été à cette époque pour le diplomate russe « de manifester la disponibilité de son gouvernement à rentrer dans le grand projet de développement du Cameroun, à travers des investissements directs et les financements de projets, dans les conditions les plus favorables, qui tiennent compte des exigences du Fond Monétaire International (FMI) », selon le site de la présidence du Cameroun. Ce 27 mars 2019 à Yaoundé, il a été question d’une nouvelle avancée dans cette coopération avec l’invitation de Vladimir Vladimirovitch Poutine présentée au Président de la République du Cameroun au cours d’une audience de plus de deux heures et quinze minutes. L’une des plus longues de ce régime depuis trente-sept ans. En comparaison, le sous-secrétaire américain aux affaires étrangères avait eu droit à une heure à peine, il y a seulement 2 semaines.

Sur son compte Twitter, l’on a pu lire ceci de Paul Biya : « J’ai reçu en audience ce 27 mars 2019, l’ambassadeur de la Fédération de Russie, Anatoly Bashkin. Le diplomate Russe m’a porté l’invitation du président Vladimir Poutine, à prendre part au prochain Sommet Russie-Afrique, prévu à Sotchi au mois d’octobre ». Mais nous savons qu’à sa sortie, Anatoly Bashkine, le diplomate russe a indiqué que le président Paul Biya a répondu favorablement à l’invitation de son homologue Vladimir Poutine, à prendre part à cette rencontre. « Nous comptons beaucoup sur la participation active du Cameroun et du Président Paul BIYA à ce sommet […] compte tenu de son expérience et de sa grande vision de l’Afrique », a-t-il ajouté. Anatoly Bashkine est diplômé de l’Institut d’Etat des relations internationales de Moscou en 1983. Il a, entre autres, été de 2008 à 2012 représentant permanent de son pays auprès de l’Office des Nations unies et des autres organisations internationales à Genève. Depuis 2012, il était chef de section et vice-directeur du département Afrique au ministère russe des Affaires étrangères à Moscou.

Please follow and like us:
error20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 160 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *