Coppe : 10.000 agents fictifs sortis du fichier solde de l’Etat du Cameroun

Coppe Logo et adresses de dénonciation

Le Coppe, le Comptage physique du personnel de l’État supprime « 10.000 » fonctionnaires fictifs de la masse salariale de l’Etat pour une économie budgétaire d’environ 30 milliards de FCFA par an, selon le Minfi. Plus qu’il n’avait été projeté, le Trésor public camerounais a fait plus que gagner 26 milliards de FCFA en 2019, en intégrant bien la masse salariale des agents publics, ainsi que les avantages auxquels ces fonctionnaires ont droit, selon la réglementation.

Selon le ministère que gère actuellement Monsieur Motaze, « l’opération a « pour but d’identifier et d’expurger du fichier solde de l’État, tous les agents publics y émargeant irrégulièrement, du fait d’une absence non justifiée, d’une démission ou d’un décès non déclaré ».

En 2018 la masse salariale tournait alors autour de 1000 milliards de FCFA pour environ 310.000 employés. Ce qui représentait 35,6 % des recettes fiscales, un taux au-dessus du ratio de la zone CEMAC. Pour être en règle avec l’institution financière de la CEMAC, le Président camerounais Paul Biya publie alors la circulaire le 20 juin 2017 pour un dénombrement physique des fonctionnaires de l’Etat car au pays des Lions indomptables, des missions fictives à l’étranger, toute occasion est bonne pour piller la fortune de l’Etat par qui l’on a confié un département à gérer, et même le petit fonctionnaire qui a reçu le moindre pouvoir pour servir. C’est aussi ce qui apparaît dans cette note du ministère des finances publiée le 19 juillet dernier.

Le Coppe doit s’activer plus

On ne peut que s’en réjouir lorsqu’on apprend que certains individus peu scrupuleux auraient enregistré des matricules multiples à la fonction publique aux noms des cousins du village, des frères inexistants et vivants, des sœurs mortes depuis fort longtemps et celles qui souffrent dans un coin tandis que le frère ponctionne les fonds public en leur nom, avaient pris la place des absentéistes, des démissionnaires ou des décédés non déclarés. Le Ministère des Finances du Cameroun parle de 10.000 fonctionnaires fictifs rayés de la bourse de l’Etat, c’est-à-dire sortis du porte-monnaie commun. Certains individus, au nom de 10.000 individus qui n’existent pas, empochaient chaque mois des milliards de FCFA, l’argent que chaque Camerounais travaillait pour le bien-être de tous les Camerounais. Ces premiers résultats déjà obtenus dans le cadre de l’opération de Comptage physique du personnel de l’État (Coppe) permettent au ministère des Finances de faire une économie budgétaire annuelle d’environ 30 milliards de FCFA.

Please follow and like us:
error20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 160 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *