Mouelle Kombi, Samuel Eto’o et Fécafoot : le cas António Conceição divise

Samuel Eto’o a 72h de la Fécafoot pour statuer sur le cas António Conceição. Or après la sortie du Professeur Narcisse Mouelle Kombi dimanche dernier sur le plateau de la CRTV, les Camerounais étaient convaincus que le débat sur le maintien ou non du sélectionneur de l’équipe nationale masculin de football, Antonio Conceiçao, après la CAN2021 était clos. Que nenni !




Voici que la dernière résolution de la cession ordinaire du comité exécutif de la Fécafoot tenue ce 16 février à Limbe a donné 72 heures au président de cette instance, Monsieur Samuel Eto’o Fils, pour décider de l’avenir du technicien portugais comme sélectionneur des Lions indomptables du Cameroun. Que comprendre donc dans ce rebondissement venant de la Fédération camerounaise de football remettant, quoiqu’on en pense, la décision ou la volonté du Ministre des Sports et de l’éducation physique, le Professeur Narcisse Mouelle Kombi, en question ? (LIRE AUSSI : Samuel Eto’o : 1 mois pour convaincre, face à la CAN et les championnats)

Pour ou contre Mouelle Kombi

Faut-il croire que la Fécafoot se soit rangée du côté de ces Camerounais qui demandent le départ du Portugais du banc de touche de l’équipe nationale de football masculin depuis son élimination en demi-finale de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations que ce pays a organisée du 9 janvier au 6 février 2022 avec le sacre du Sénégal face à l’Égypte, au grand désarroi des supporters des Lions Indomptables qui se sont contentés de la petite finale remportée face au Burkina Faso.




Si le sujet est relancé par l’instance faîtière du football camerounais malgré la sortie du Minsep, devrons nous y voir le désaccord de certains membres du comité exécutif de la Fécafoot avec la volonté du Ministre, et pourquoi pas un début d’opposition des Camerounais contre la présence de « sorciers blancs » comme coach principal au Cameroun ?

Samuel Eto’o et sa promesse

Pour le moment, nous ne pouvons que poser des questions en attendant la décision sous 72h de Samuel Eto’o. Une décision qui fera sûrement date s’il décide d’aller contre la volonté du représentant de l’État qui a justifié la reconduction d’António Conceição par les délais du temps face aux échéances que sont les matchs de barrage Qatar2022 qui doivent avoir lieu dans quelques semaines et la phase finale de la Coupe du Monde qui se pointe dans 8 mois.




Il disait s’être également appuyé sur le bilan du technicien portugais à ce poste qui ne serait pas si désastreux, pense-t-il. Seulement, ce que les Camerounais semblent demander à Samuel Eto’o Fils, actuel président de la Fécafoot, c’est le meilleur entraîneur pour les Lions et Lionnes du Cameroun. Mais encore qu’il soit Camerounais pour une fois. (LIRE AUSSI : Toni Conceiçao : un médiocre pour les Lions indomptables du Cameroun ?)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.