INTERNATIONAL

Diomaye Faye met en garde la Communauté internationale

Bassirou Diomaye Faye Président du Sénégal

Le nouveau président élu du Sénégal Diomaye Faye met en garde la communauté internationale sur les nouveaux critères à suivre pour un partenariat avec son pays. Lors de sa première sortie face à la presse nationale et internationale, le politicien de 44 ans et binôme de l’opposant charismatique Ousmane Sonko a réitérer sa ligne politique souverainiste à l’assistance.




Élu sur une promesse de rupture avec le système en place actuellement au Sénégal, le nouveau président connu pour ses positions anti système et souverainistes à tenu à dire sur quels critères se lancer dans une coopération avec le pays de la Teranga. Il parle de vertue, de respect et du gagnant-gagnant. (LIRE AUSSI : Bassirou Diomaye Faye élu président du Sénégal à 44 ans).

Je voudrais dire à la communauté internationale, à nos partenaires bilatéraux et multilatéraux que le Sénégal tiendra toujours son rang, il restera le pays ami et l’allié sûr et fiable de tout partenaire qui s’engagera avec nous dans une coopération vertueuse, respectueuse et mutuellement productive.

Bassirou Diomaye Faye, Président du Sénégal

Diomaye Faye met en garde et non le contraire

Les médias à la solde des puissances étrangères et du culte de l’argent se sont lancés depuis ce 25 mars à tourner en leur faveur les propos du nouveau président dans le but de les rendre plus amicaux et moins agressifs. Ils les sortent de leur contexte en les dissociant de leur contexte souverainiste. Seulement, la révolution en marche au Sénégal venue des profondeurs du panafricanisme dont incarne Diomane et Sonko depuis plus de 4 ans ne saurait être détourné par si peu.




Non, Bassirou Diomaye Faye ne rassure aucunement la communauté internationale. Au contraire, le président Bassirou Diomaye Faye met en garde la Communauté internationale sur les nouveaux critères de coopération avec le Sénégal. Il ne tient pas moins de propos de mise en garde que le font chaque jour les présidents des pays de l’Alliance des États du Sahel. C’est ici que l’on attend la concrétisation des promesses de campagne du nouveau président. On parle ici de lutter contre « l’instrumentalisation de la justice », « l’hyperprésidentialisme », la renégociation des contrats miniers et de défense. Sans oublier la monnaie. NE MANQUEZ PAS NOS ARTICLES SUR GOOGLE ACTUALITÉS : https://news.google.com/publications/CAAiEG2XSBXLsPuJPRi80d5rvigqFAgKIhBtl0gVy7D7iT0YvNHea74o).


En savoir plus sur Saimondy Actualités

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Simon Ngaka has 940 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.